Creative Commons License
Cette notice est mise à disposition en vertu d'un contrat Creative Commons.
logo arlima

Ysengrimus

Bibliographie

Titre:Isengrimus
Auteur:Souvent attribué à Nivard de Gand
Date:Vers 1150
Langue:Latin
Genre: 
Forme:Vers
Contenu: 
Incipit:Contigit arreptum forti languore leonem
   nil dormire, nichil sumere posse cibi.
Alea iudicium vite mortisque trahebat,
   et spe liberior ceperat esse metus...
Explicit:... Noster in hac opera rex esto, per hecque favoris
   pignus habe nostri, tortor et esto lupis. »
Ille refert « decus hec mea non sibi vendicat etas,
   dimidians lustrum. » sicque solutus abit.
Explicit Ysengrimus.
Manuscrit
Éditions modernes
  • Reinardus vulpes. Carmen epicum seculis IX et XII conscriptum. Ad fidem codd. mss. edidit et adnotationibus illustravit Franciscus Josephus Mone = Reinhart Fuchs aus dem neunten und zwölften Jahrhundert. Herausgegeben und erläutert von Franz Joseph Mone, Stuttgart et Tübingen, Cotta, 1832, viii + 337 p. [IA]
  • Ysengrimus. Herausgegeben und erklärt von Ernst Voigt, Halle, Waisenhaus, 1884, iv + cxlvi + 470 p. [IA]
    Réimpression →
    • Hildesheim et New York, Olms, 1974
  • Nivardus of Ghent, Ysengrimus. Text with translation, commentary and introduction by Jill Mann, Leiden et New York, Brill (Mittellateinische Studien und Texte, 12), 1987, xvii + 568 p.
    Comptes rendus: Jan M. Ziolkowski, dans Speculum, 65:4, 1990, p. 1028-1030. * [Jstor]
Traductions modernes
  • en allemand:
    • Isengrimus, das flämische Tierepos aus dem Lateinischen verdeutscht von Albert Schönfelder, Münster et Köln, Böhlau (Niederdeutsche Studien, 3), 1955, ix + 160 p.
      Compte rendu: L. Debaene, dans Revue belge de philologie et d'histoire, 35, 1957, p. 294-295.
  • en anglais:
    • Mann 1987 (voir sous Éditions modernes)
  • en français:
    • Le roman d'Ysengrin. Traduit et commenté par Élisabeth Charbonnier, Paris, Belles Lettres (Roue à livres), 1991, 276 p.
Études
  • Bossuat, Robert, Manuel bibliographique de la littérature française du Moyen Âge, Melun, Librairie d'Argences (Bibliothèque elzévirienne. Nouvelle série. Études et documents), 1951, xxxiv + 638 p. (ici p. 241, no 2581)
  • Bossuat, Robert, Manuel bibliographique de la littérature française du Moyen Âge. Second supplément (1955-1960), Paris, Librairie d'Argences (Bibliothèque elzévirienne. Nouvelle série: Études et documents), 1961, 132 p. (ici p. 70, no 7699)
    Compte rendu: Martin Wittek, dans Scriptorium, 16:2, 1962, p. 405, no 735.
  • Charbonnier, Élisabeth, Recherches sur l'"Ysengrimus": traduction et étude littéraire, Wien, Halosar (Wiener Arbeiten zur germanischen Altertumskunde und Philologie, 22), 1983, 219 p.
  • Charbonnier, Élisabeth, « Le folklore dans l'Ysengrimus », Revue canadienne d'études néerlandaises, 4, 1983, p. 19-23.
  • Charbonnier, Élisabeth, « Animalité et anthropomorphisme dans le Pèlerinage de Renart. Du déguisement à la métamorphose », Métamorphose et bestiaire fantastique, Paris, École normale supérieure des jeunes filles (Collection de l'École normale supérieure des jeunes filles, 28), 1985, p. 164-184.
  • Charbonnier, Élisabeth, « Permanence et réinvention de la fable dans l'Ysengrimus », Atti del V Colloquio della International Beast Epic, Fable and Fabliau Society, Torino–St-Vincent, 5-9 settembre 1983, éd. Alessandro Vitale-Brovarone et Gianni Mombello, Alessandria, Edizioni dell'Orso, 1987, p. 93-102.
  • Dufournet, Jean, « Littérature oralisante et subversion: la branche 18 du Roman de Renart ou le partage des proies », Cahiers de civilisation médiévale, 22, 1979, p. 321-335.
  • Erb, T., « Pauper et dives im Ysengrimus », Philologus, 115, 1971, p. 93-100.
  • Fauriel, « Roman du Renart », Histoire littéraire de la France, Paris, Firmin Didot, t. 22, 1852, p. 889-946. [IA]
  • Ganser, W. Günther, « Überlegungen zu Autor und Publikum des Ysengrimus », Amsterdamer Beiträge zur älteren Germanistik, 25, 1986, p. 29-43.
  • Gompf, Ludwig, « Ysengrimus und die Gereonssäule », Festschrift für Paul Klopsch, éd. Udo Kindermann, Wolfgang Maaz et Fritz Wagner, Göppingen, Kümmerle (Göppinger Arbeiten zur Germanistik, 492), 1988, p. 56-66.
  • Gompf, Ludwig, « Köln und die Zahl Elf im Ysengrimus », Mittellateinisches Jahrbuch, 28:1, 1993, p. 47-60.
  • Heizmann, Wilhelm, « Die Pharaildis-Überlieferung im mittellateinischen Tierepos Ysengrimus », Jahrbuch der Brüder-Grimm-Gesellschaft, 5, 1995, p. 107-121.
  • Jauß, Hans Robert, Untersuchungen zur mittelalterlichen Tierdichtung, Tübingen, Niemeyer (Beihefte zur Zeitschrift für romanische Philologie, 100), 1959, 314 p.
    Comptes rendus: Albert C. Friend, dans Speculum, 36:4, 1961, p. 661-663. [Jstor] — Alexandre Micha, dans Romance Philology, 15:3, 1961-1962, p. 371-375. [PAO-Proq]
  • Knapp, Fritz Peter, Das lateinische Tierepos, Darmstadt, Wissenschaftlichen Buchgesellschaft (Erträge der Forschung, 121), 1979, x + 178 p.
  • Lefèvre, Sylvie, « Ysengrimus », Dictionnaire des lettres françaises: le Moyen Âge, éd. Geneviève Hasenohr et Michel Zink, Paris, Fayard, 1992, p. 1505-1506.
    Réimpr.: Paris, Fayard (La Pochothèque), 1994.
  • Mann, Jill, « "Luitur illusor": the cartoon world of Ysengrimus », Neophilologus, 61, 1977, p. 496-509. [SL]
  • Meier, Christel, « Dialog- und Redestrategien im Ysengrimus. Ein Beitrag zur Kommunikation der Verstellung », Norm und Krise von Kommunikation. Inszenierungen literarischer und sozialer Interaktion im Mittelalter. Für Peter Moos, éd. Alois Hahn, Gert Melville et Werner Röcke, Berlin, Lit (Geschichte: Forschung und Wissenschaft, 24), 2006, p. 35-53.
  • Peeters, L., « Kirchliches Leben und kirchliche Politik in Ysengrinus », Third International Beast Epic, Fable and Fabliau Colloquium, Münster, 1979. Proceedings, éd. Jan Goossens et Timothy Sodmann, Köln und Wien, Bölhau (Niederdeutsche Studien, 30), 1981, p. 290-311.
  • Scheidegger, J. R., « Le conflit des langues: écriture et fiction dans l'Ysengrimus », Revue canadienne d'études néerlandaises, 4, 1983, p. 9-17.
  • Schouwink, Wilfried, « When pigs consecrate a church: parodies of liturgical music in the Ysengrimus and some medieval analogies », Reinardus, 5, 1992, p. 171-181.
  • Suchier, Walther, « Tierepik und Volksüberlieferung », Archiv für das Studium der neueren Sprachen und Literaturen, 143, 1922, p. 223-236. [IA] [HT]
  • Sudre, Léopold, « Les fables et le Roman du Renard », Histoire de la langue et de la littérature française des origines à 1900, éd. L. Petit de Julleville, Paris, Colin, 1896-1899, t. 2, p. 1-56. [IA: t. 1, t. 2, t. 3, t. 4, t. 6, t. 7, t. 8]
  • Tilliette, Jean-Yves, « La peau du loup, l'Apocalypse. Remarques sur le sens et la construction de l'Ysengrimus », Médiévales, 38, 2000, p. 163-176.
  • Tilliette, Jean-Yves, « Ysengrimus », Dictionnaire du Moyen Âge, éd. Claude Gauvard, Alain de Libera et Michel Zink, Paris, Presses universitaires de France (Quadrige), 2002, p. 1483.
    Réimpr.: 2004; 2006.
  • Varty, Kenneth, « Love, marriage and family relationships in the Ysengrimus and the Roman de Renart », Revue canadienne d'études néerlandaises, 4, 1983, p. 39-52.
  • Varty, Kenneth, « Le viol dans l'Ysengrimus, les branches II-Va et la branche I du Roman de Renart », Amour, mariage et transgressions au Moyen Âge. Actes du colloque d'Amiens (mars 1983), éd. Danielle Buschinger et André Crépin, Göppingen, Kümmerle (Göppinger Arbeiten zur Germanistik, 420), 1984, p. 411-418.
  • Vielliard, Françoise, et Jacques Monfrin, Manuel bibliographique de la littérature française du Moyen Âge de Robert Bossuat. Troisième supplément (1960-1980), Paris, Centre national de la recherche scientifique, 1986-1991, 2 t., xii + 1136 p. (ici t. 2, p. 467, no 4817; p. 472, no 4866)
    Compte rendu: T. 1: Geneviève Hasenohr, dans Bibliothèque de l'École des chartes, 146:1, 1988, p. 194-195. [Pers]
  • Viscardi, Antonio, « Lettura degli auctores moderni nelle scuole medievali di grammatica », Studi in onore di Angelo Monteverdi, Modena, Società tipografica editrice modenese, 1959, t. 2, p. 867-873.
  • Voretzsch, Carl, « Jacob Grimms Deutsche Thiersage und die moderne Forschung », Preussische Jahrbücher, 80, 1895, p. 417-484.
  • Westra, Haijo J., « The speech of animals in the Ysengrimus and the subversion of a Christian hierarchy of discourse », Reinardus, 1, 1989, p. 195-206.
  • Willems, Léonard, Étude sur l'Ysengrimus, Gand, Van Goethem (Université de Gand. Recueil de travaux publiés par la Faculté de philosophie et lettres, 13), 1895, vii + 167 p. [IA]
    Compte rendu: Carl Voretzsch, dans Zeitschrift für romanische Philologie, 20, 1896, p. 413-423. [www] [Gall] [IA]
  • Yates, Donald Neal, The Cock and the Fox Episodes of "Isengrimus," Attributed to Simon of Ghent: A Literary and Historical Study, Ph.D., University of North Carolina, Chapel Hill, 1969, 202 p. [PQ]
  • Yates, Donald, « Isengrinus à clef », Proceedings. Third International Beast Epic, Fable and Fabliau Colloquium, Münster, 1979, éd. Jan Goossens et Timothy Sodmann, Köln und Wien, Bölhau (Niederdeutsche Studien, 30), 1981, p. 517-536.
  • Yates, Donald N., et Richard H. Rouse, « The extracts from Ysengrimus in Paris B.N. lat. 16708 », Mittellateinisches Jahrbuch, 22, 1987, p. 212-229.
  • Ziolkowski, Jan M., Talking Animals: Medieval Latin Beast Poetry, 750-1150, Philadelphia, University of Pennsylvania Press (Middle Ages), 1993, ix + 354 p.
Rédaction: Laurent Brun
Dernière mise à jour: 5 août 2014