Creative Commons License
Cette notice est mise à disposition en vertu d'un contrat Creative Commons.
logo arlima

Manuscrit

France / Besançon / Bibliothèque municipale

Cote:675
Ancienne cote:49, E. 19

Contenu

  1. (f. 1r-49v) Martin de Troppau, Chronicon
    Incipit:Quoniam scire tempora summorum pontificum Romanorum aliorumque contemporaneorum Patrum plurimum inter alios theologis virisque peritis expedit, ego frater Martinus, domini pape penitentiarius et cappellanus, ex diversis cronicis ac jestis summorum pontificum et imperatorum presens opusculum edidi…
    Explicit:… Expliciunt Coronice. Deo gracias.
  2. (f. 50) « Innocencius V, natione Burgundus de Tharancia, anno Domini Mo CC LXXVI sedit– »
  3. (f. 51) « Incipit cronica Nicolai tercii : hec cronica debet poni in libro precedenti– » — La Chronique de Martin le Polonais, mort en 1279, a été imprimée pour la première fois à Bàle, chez Oporin, en 1559
  4. (f. 52) « En nom de Deu en Palerm, a xx de mars 1442. Avutu lu re Napuli sindigui in Abrucci per avier l'avanczu di lu rianu– » — « –pregamu alu nostru Signuri Jesu Christu ly lu salui et mantegna »
  5. (f. 55) « Ego frater Jacobus de Cessolis, multorum fratrum ordinis nostri et diversorum secularium precibus persuasus, dudum munus requisi[tum] negavi– » — « –Maluit enim iram et voluntatem quam abebat contra civitatem. » — Le De ludo schaccorum de Jacques de Cessoles a été imprimé plusieurs fois. Ce que nous en avons ici ne comprend que les deux premiers chapitres et le premier quart du troisième
  6. (f. 58) « Capitulum C. XXIIII. De succursu per Messanam, Archadio, Costantinopolis imperatori. Ista sunt quedam capitula, translata de greco in latinum a quodam libro Sancti Salvatoris de lingua Fari ; cujus titulus est : Paraxeon ton vasileon, quod latine sonat : Actuum imperatorum. Habitis namque promissionibus sacramento firmatis per Tracos, Macedones– » — « –Post dies sex, impetrata licencia, cum pleno imperatoris favore recesserunt. Amen »
  7. (f. 63) « Post inclitum Menelaum, regem tam Italie quam insole Sicilie, que insola, tunc temporis regni predicti regis, vocabatur Trinacria– » — Nous avons ici les chapitres I à VI du Chronicon Siciliae, édité dans le t. III du Thesaurus anecdotorum, par les Bénédictins Martène et Durand (col. 5), puis dans le t. X des Scriptores rer. Italic., de Muratori (col. 809)
  8. (f. 65) « Normandia patria quedam est in partibus Gallie, que quidem non semper Normania dicta fuit, sed regalis quedam [leg quondam] regum Francorum fiscus– » — « –Ego, qui fere nullus sum, tante gravitatis honus michi adhuc incognitum in presenti temptare formido. » — C'est l'Historia Sicula, de Gaufredus Malaterra, éditée dans le t. V des Scriptores rer. Italic., de Muratori (col. 548). On a ici le texte complet de l'Historia, mais seulement les paragraphes 1 et 2 de l'Appendix
  9. (f. 99) « Incipit liber de gestis Siculorum sub Friderico rege et suis. Prologus. Postquam Ninus, rex Assiriorum, non contentus finibus suis, humane societatis fedus recepit– »
  10. (f. 100) « Incipit liber primus. De Sicilia. Capitulo primo. Si qua fides magne autoritatis viris est adhibenda scriptoribus, Siciliam Ytalie fuisse contiguam– »
  11. (f. 181) « –Rogerium de Lauria, gerentem bellum pro Siculis evicta est, de quibus galee tresdecim retente sunt post hec. » — C'est le De gestis Siculorum, de Nicolas Specialis, édité d'abord par Baluze dans l'appendice du Marca Hispanica (col. 597). Les Bénédictins Martène et Durand en avaient préparé une édition d'après le manuscrit de Saint-Vincent de Besançon, c'est-à-dire d'après celui qui nous occupe, quand la publication de Baluze rendit leur entreprise inutile (Thesaurus anecdot., t. III, p. 1). L'édition donnée par Baluze est reproduite dans le t. X des Scriptores, de Muratori (col. 917). L'édition de Muratori a deux colonnes et demie de plus que ce qui se trouve dans notre texte
  12. (f. 181v) « Littere misse per quondam regem Karolum quondam regi Petro Aragonum et Sicilie– Littere remisse per quondam regem Petrum quondam regi Karolo responsales– » — C'est un second extrait du Chronicon Siciliae (édit. de Muratori, col. 834-838)
  13. (f. 183) « Testamentum imperatoris Friderici– Dictus vero imperator volens instruere dominum Conradum, filium ejus– » — Troisième extrait du Chronicon Siciliae (édit. de Muratori, col. 817-821)
  14. (f. 185v) « Nicolaus de Speciali magistro Bartholomeo, civi Syracusano, ordinis Predicatorum, sacre theologie professori eximio [de genealogia regum Sicilie]– Ex Florencia, VIIIo kalend. novemb. 1436 »

Description matérielle

Copiste:Inconnu
Lieu: 
Date:Milieu du XVe siècle
Nombre de feuillets:186
Foliotation: 
Format:278 × 200 mm
Support:Papier
Reliure:Carton recouvert de basane gaufrée
Mise en page: 
Décoration: 
Notes:Premier feuillet recopié pour remplacer l'original disparu.

Possesseurs

Jean-Baptiste Boisot, n° 9

Bibliographie

  • Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements, Paris, Plon, t. 32, 1897, xxxv + 1015 p. (ici p. 250, no 433) [GB] [IA: ex. 1, ex. 2]
Rédaction: Laurent Brun
Dernière mise à jour: 6 mars 2015