Creative Commons License
Cette notice est mise à disposition en vertu d'un contrat Creative Commons.
logo arlima

Jean Renart

Biographie

XIIe-XIIIe siècles

Bibliographie

Répertoires bibliographiques
  • Bossuat, Robert, Manuel bibliographique de la littérature française du Moyen Âge. Second supplément (1955-1960), Paris, Librairie d'Argences (Bibliothèque elzévirienne. Nouvelle série: Études et documents), 1961, 132 p. (ici p. 34, nos 7301, 7302 et 7304)
    Compte rendu: Martin Wittek, dans Scriptorium, 16:2, 1962, p. 405, no 735.
  • Bossuat, Robert, Manuel bibliographique de la littérature française du Moyen Âge. Supplément (1949-1953), avec le concours de Jacques Monfrin, Paris, Librairie d'Argences (Bibliothèque elzévirienne. Nouvelle série: Études et documents), 1955, 150 p. (ici p. 37, nos 6223-6226)
  • Bossuat, Robert, Manuel bibliographique de la littérature française du Moyen Âge. Second supplément (1955-1960), Paris, Librairie d'Argences (Bibliothèque elzévirienne. Nouvelle série: Études et documents), 1961, 132 p. (ici p. 34, nos 7301-7302 et 7305)
    Compte rendu: Martin Wittek, dans Scriptorium, 16:2, 1962, p. 405, no 735.
  • Clifford, Paula, "La Chastelaine de Vergi" and Jean Renart, "Le lai de l'ombre", London, Grant and Cutler (Critical Guides to French Texts), 1981, 92 p.
  • Clifford, Paula, "La Chatelaine de Vergi" et Jean Renart, "Le lai de l'Ombre", London, Grant and Cutler (Critical guides to French texts), 1986, 94 p.
  • Långfors, Arthur, Les incipit des poèmes français antérieurs au XVIe siècle. Répertoire bibliographique établi à l'aide de notes de M. Paul Meyer, Paris, Champion, 1917, vii + 444 p. (ici p. 66, 172, 230 et 308) [IA]
    Comptes rendus: Henri Omont, dans Bibliothèque de l'École des chartes, 78, 1917, p. 372-373. 595 [Gall] [Pers] — C. Brunel, dans Journal des savants, 1919, p. 47. 7214 [Pers] [IA] — George L. Hamilton, dans Modern Language Notes, 34:6, 1919, p. 357-361. 1675 [Jstor] [GB] [IA] DOI: 10.2307/2915428 — L. Herbert Alexander, dans The Romanic Review, 11, 1920, p. 92-93. 2819 [GB] [Gall] [IA] [HT] — L. Foulet, dans Romania, 46, 1920, p. 458-459. 60 [GB] [Gall] [IA] [HT]
    Réimpression →
    • New York, Burt Franklin (Bibliography and Reference Series, 380. Essays in Literature and Criticism, 100), 1970
  • Vielliard, Françoise, et Jacques Monfrin, Manuel bibliographique de la littérature française du Moyen Âge de Robert Bossuat. Troisième supplément (1960-1980), Paris, Centre national de la recherche scientifique, 1986-1991, 2 t., xii + 1136 p. (ici t. 1, p. 196-197, nos 2061, 2065 et 2078; p. 217-221, nos 2285-2335)
    Dict.: DEAF Boss2
    Compte rendu: T. 1: Geneviève Hasenohr, dans Bibliothèque de l'École des chartes, 146:1, 1988, p. 194-195. [Pers]
Généralités
  • Abiker, Séverine, L’écho paradoxal. Étude stylistique de la répétition dans les récits brefs en vers, XIIe-XIVe siècles, thèse de doctorat, Université de Poitiers, 2008, 568 p. [univ-poitiers.fr]
  • Arseneau, Isabelle, D'une merveille à l'autre. Écrire en roman après Chrétien de Troyes, Ph. D. dissertation, Université de Montréal, 2008. [PQ]
  • Baldwin, John W., « Jean Renart et le tournoi de Saint-Trond: une conjonction de l'histoire et de la littérature », Annales. Économies, sociétés, civilisations, 45:3, 1990, p. 565-588. DOI: 10.3406/ahess.1990.278858
  • Beekman, P. H., Jean Renart and his Writings, Paris, Droz, 1935, 147 p.
  • Blaskeslee, M. R., « Les allusions aux romans de Tristan dans l'œuvre de Jean Renart », Tristan et Iseut, mythe européen et mondial. Actes du colloque des 10, 11 et 12 janvier 1986, éd. Danielle Buschinger, Göppingen, Kümmerle (Göppinger Arbeiten zur Germanistik, 474), 1987, p. 42-58.
  • Brault, Gerard J., « Ancien français "de l'un en l'autre" », Romania, 88, 1967, p. 84-90.
  • Bruel, Andrée, Romans français du Moyen Âge. Essais, Paris, Droz, 1934, 446 p. — Réimpr.: Genève, Slatkine Reprints, 1974.
  • Charlier, Gustave, « L'Escoufle et Guillaume de Dole », Mélanges de philologie romane et d'histoire littéraire offerts à M. Maurice Wilmotte, professeur à l'Université de Liège, à l'occasion de son 25e anniversaire d'enseignement, accompagné de fac-similés et d'un portrait, Paris, Champion, 1910, t. 1, p. 81-98. [HT] [IA: t. 1, t. 2]
    Compte rendu: Mario Roques, F. Rechnitz, L. Foulet et E. Faral, dans Romania, 39, 1910, p. 588-597. 53 [Gall] [IA] [HT]
  • Charlier, Gustave, « Jean Renart et le fabliau d'Auberée », Romance Philology, 1, 1947-1948, p. 243-250.
  • Cortés Zaborras, Carmen, Diccionario morfológico de francés medieval. Vol. I: "Le roman de Tristan" de Béroul, A-J. Vol. II: "Le roman de Tristan" de Béroul, K-Z, [Málaga], Ediciones del Grupo de investigación traductología, [2001], 2 t., 1421 + 1448 p. [GIT]
    Compte rendu: Rodrigo López Carrillo, dans Çédille, 1, 2005, p. 110-111.
  • Cremonesi, Carla, Jean Renart, romanziere del 13. secolo, Milano et Varese, Istituto editoriale cisalpino, 1950, 80 p.
  • Denoyelle, Corinne, Poétique du dialogue médiéval, Rennes, Presses universitaires de Rennes (Interférences), 2010, 374 p.
    Compte rendu: Anne Rochebouet, « "Ce que nous avom chi dit nous l'avons dit par soulas et par envoiseüre" », Acta fabula, 12:3, 2011, s. p.
  • Di Stefano, Giuseppe, « Renard, Jean », Dizionario critico della letteratura francese, éd. Franco Simone, Torino, Unione tipografico-editrice torinese, 1972, t. 2, p. 983-985.
  • Dragonetti, Roger, Le mirage des sources: l'art du faux dans le roman médiéval, Paris, Seuil, 1987.
  • Durling, Nancy Vine, éd., Jean Renart and the Art of Romance: Essays on Guillaume de Dole, Gainesville, University Press of Florida, 1997, 240 p.
  • Dubois, Michel, « Anc. fr. taleboté », Romania, 85, 1964, p. 112-116.
  • Duval, Amaury, « Jehan Renax ou Renault », Histoire littéraire de la France, Paris, Firmin Didot et Treuttel et Wurtz, t. 18, 1835, p. 773-779. [GB] [IA]
  • Färber, Ernst, Die Sprache der dem Jean Renart zugeschriebenen Werke "Lai de l'ombre", "Roman de la Rose ou de Guillaume de Dole" und "Escoufle", Halle, s. n., 1914, vi + 66 p. [HT]
  • Färber, Ernst, « Die Sprache der dem Jean Renart zugeschriebenen Werke Lai de l'Ombre, ROman de la Rose ou de Guillaume de Dole und Escoufle », Romanische Forschungen, 33, 1915, p. 683-793. [DZ] [Jstor] [Ing] [DZ] [Jstor] [Ing]
    Compte rendu: Arthur Långfors, dans Romania, 46, 1920, p. 447. 60 [GB] [Gall] [IA] [HT]
  • Foulet, L., « Galeran et Jean Renart », Romania, 51, 1925, p. 76-104. [Gall] DOI: 10.3406/roma.1925.4220
  • Fourrier, Anthime, Le courant réaliste dans le roman courtois en France au Moyen Âge, Paris, Nizet, 1960.
  • Friedman, Lionel J., « Jean Renart and an attribute of rulers », Modern Language Notes, 71:6, 1956, p. 426-430. DOI: 10.2307/3043162
  • Hinstorff, Carl August, Kulturgeschichtliches im "Roman de l'escoufle" und im "Roman de la Rose ou de Guillaume de Dole". Ein Beitrag zur Erklärung der beiden Romane, Darmstadt, Otto's Hof-Buchdruckerei, 1896, vii + 71 p. [IA]
  • Hoepffner, E., « Les Lais de Marie de France dans Galeran de Bretagne et Guillaume de Dole », Romania, 56, 1930, p. 212-235. [Gall] DOI: 10.3406/roma.1930.3986
  • Hoepffner, E., « Renart ou Renaut? », Romania, 62, 1936, p. 196-231. [Gall] DOI: 10.3406/roma.1936.3790
  • Jeay, Madeleine, Le commerce des mots. L'usage des listes dans la littérature médiévale (XIIe–XVe siècles), Genève, Droz (Publications romanes et françaises, 241), 2006, 552 p.
    Compte rendu: Karin Becker, dans Romanische Forschungen, 121, 2009, p. 398-401.
  • Jones, N. A., « The uses of embroidery in the romances of Jean Renart. Gender, history, textuality », Jean Renart and the Art of Romance: Essays on Guillaume de Dole, éd. Nancy Vine Durling, Gainesville, University Press of Florida, 1997, p. 13-44.
  • Kelly, Douglas, Medieval French Romance, New York, Twayne (Twayne's World Authors Series, 838), 1993, xxvi + 221 p.
    Compte rendu: Emma Campbell, dans French Studies, 65:1, 2011, p. 84-85. DOI: 10.1093/fs/knq185
  • Koenig, Vernon Frederic, « Jean Renart and the authorship of Galeran de Bretagne », Modern Language Notes, 49:4, 1934, p. 248-255. DOI: 10.2307/2912463
  • Koenig, V. F., « Counternotes on Jean Renart », Modern Language Notes, 60, 1940, p. 8-16.
  • Langlois, Ch.-V., La société française au XIIIe siècle d'après dix romans d'aventure, 2e éd., Paris, Hachette, 1904, [iv] + xxiii + 329 p. [IA]
    Compte rendu: Paul Meyer, dans Romania, 33, 1904, p. 314. 47 [GB] [Gall] [IA] [HT]
  • Langlois, Ch.-V., La vie en France au Moyen Âge de la fin du XIIe au milieu du XIVe siècle d'après des romans mondains du temps, Paris, Hachette, 1924-1925, 2 t., xxviii + 392, xxviii + 387 p. (ici t. 1, p. 36-106)
  • Lefèvre, Sylvie, « Jean Renart », Dictionnaire des lettres françaises: le Moyen Âge, éd. Geneviève Hasenohr et Michel Zink, Paris, Fayard, 1992, p. 838-840.
    Réimpr.: Paris, Fayard (La Pochothèque), 1994.
  • Lejeune-Dehousse, Rita, L'œuvre de Jean Renart: contribution à l'étude du genre romanesque au Moyen Âge, Liège, Faculté de Philosophie et Lettres; Paris, Droz (Bibliothèque de la Faculté de Philosophie et Lettres de l'Université de Liège, 61), 1935, 469 p. — Réimpr.: Genève, Slatkine, 1968.
    Comptes rendus: Ph.-A. Becker, dans Zeitschrift für französische Sprache und Litteratur, 60, 1935, p. 113-125. — V. Frederic Koenig, dans Modern Philology, 32, 1935, p. 346. — A. Jeanroy, dans Romania, 65, 1939, p. 544-546.
  • Lejeune, Rita, « Jean renart, pseudonyme littéraire de l'évêque de Liège, Hugues de Pierrepont (1200-1229) », Revue belge de philologie et d'histoire, 77:2, 1999, p. 271-297.
  • Levy, Claude, « Un nouveau texte de Jean Renart? », Romania, 99, 1978, p. 405-406.
  • Limentani, Alberto, « Per Jean Renart: evoluzione di una lingua poetica », Actes du XIIIe congrès international de linguistique et philologie romane tenu à l'Université Laval (Québec, Canada) du 29 août au 5 septembre 1971, Québec, Presses de l'Université Laval, 1976, t. 2, p. 947-963.
  • Littré, Émile, « Poëmes d'aventures », Histoire littéraire de la France, Paris, Firmin Didot, t. 22, 1852, p. 757-887. (ici p. 807-817 et 826-828) [GB] [IA]
  • Louison, Lydie, De Jean Renart à Jean Maillart. Les romans de style gothique, Paris, Champion (Nouvelle bibliothèque du Moyen Âge, 69), 2004, 1007 p.
    Comptes rendus: Élisabeth Gaucher, dans Cahiers de recherches médiévales, Comptes rendus, 2004. [Rev] — Maureen Boulton, dans Medium Aevum, 75:1, 2006, p. 157-158. [ASE, ASP] — Claude Lachet, dans Revue des langues romanes, 110:1, 2006, p. 278-280.
  • Love, Nathan Leroy, Forms of Address in Old French Romances, Ph. D. dissertation, Indiana University, Bloomington, 1982, 340 p. [PQ]
  • Lyons, Faith, Les éléments descriptifs dans le roman d'aventure au 13e siècle (en particulier "Amadas et Ydoine", "Gliglois", "Galeran", "L'Escoufle", "Guillaume de Dole", "Jehan et Blonde", "Le Castelain de Couci"), Genève, Droz (Publications romanes et françaises, 84), 1965, 186 p.
    Comptes rendus: Alfred Foulet, dans Speculum, 42:2, 1967, p. 398. DOI: 10.2307/2854706 — Willem Noomen, dans Neophilologus, 51, 1967, p. 295. — J. F. Flinn, dans Romance Review, 59, 1968, p. 306-307. — Robert Guiette, dans Revue belge de philologie et d'histoire, 46, 1968, p. 103-104.
  • Müller, Charles, « Les moyens statistiques et l'attribution des textes médiévaux anonymes: à propos d'une recherche sur Jean Renart », Actes du XIIIe congrès international de linguistique et philologie romane tenu à l'Université Laval (Québec, Canada) du 29 août au 5 septembre 1971, Québec, Presses de l'Université Laval, 1976, t. 2, p. 633-641.
  • Mussafia, A., « Zur Kritik und Interpretation romanischer texte. Zweiter Beitrag », Sitzungsberichte der K. Akademie der Wissenchaften, Wien, 1896.
  • Mussafia, A., « Zur Kritik und Interpretation romanischer texte. Dritter Beitrag », Sitzungsberichte der K. Akademie der Wissenchaften, 136, Wien, 1897.
  • Nickolaus, Keith Alexander, Marriage Fictions in Old French Secular Narratives (1150-1250), Ph. D. dissertation, University of California, Berkeley, 1998, 308 p. [PQ]
  • Obry, Vanessa, Et pour ce fu ainsi nommee. Linguistique de la désignation et écriture du personnage dans les romans français en vers des XIIe et XIIIe siècles, Genève, Droz (Publications romanes et françaises, 269), 2013, 466 p.
    Comptes rendus: Hélène Bouget, dans Perspectives médiévales, 36, 2015, s. p. DOI: 10.4000/peme.7849 — Daniéla Capin, dans French Studies, 69:4, 2015, p. 519. DOI: 10.1093/fs/knv218
  • Paris, Gaston, « Labaustre », Romania, 29, 1900, p. 426-429. [GB: ex. 1, ex. 2] [Gall] [IA] [HT] DOI: 10.3406/roma.1900.5642
  • Rollier-Paulian, Catherine, L'esthétique de Jean Maillart. De la courtoisie au souci de l'humaine condition dans "Le roman du Comte d'Anjou", Orléans, Paradigme (Medievalia, 51), 2007, 369 p.
  • Struyf, M.-C., « Symbolique des villes et demeures dans les romans de Jean Renart », Cahiers de civilisation médiévale, 30, 1987, p. 245-261.
  • Struyf, M.-C., « Les orphelins de père dans l'œuvre de Jean Renart », Senefiance, 26, 1989, p. 273-285.
  • Struyf, M.-C., « La rationalisation d'un topos: la ville, cadre des rencontres dans les romans de Jean Renart », L'imaginaire courtois et son double, éd. Giovanna Angeli et Luciano Formisano, Napoli, Edizioni scientifiche italiane (Pubblicazioni dell'Università degli Studi di Salerno. Sezione Atti, Convegni, Miscellanee, 35), 1992, p. 489-501.
  • Van der Werf, H., « Jean Renart and medieval song », Jean Renart and the Art of Romance: Essays on Guillaume de Dole, éd. Nancy Vine Durling, Gainesville, University Press of Florida, 1997, p. 157-187.
  • Vigneras, Louis André, « Études sur Jean Renart », Modern Philology, 30:3, 1932-1933, p. 241-262 et 351-359. [Jstor] [Gall]
  • Vigneras, Louis André, « Notes sur Jean Renart », Modern Language Notes, 54, 1939, p. 262-266.
  • Virdis, Maurizio, Gloser la lettre: Marie de France, Renaut de Beaujeu, Jean Renart, Roma, Bulzoni (Università degli studi di Cagliari, Dipartimento di filologie e letterature moderne, 21), 2001, 219 p.
  • Warren, F. M., « The works of Jean Renart, poet, and their relation to Galeran de Bretagne — I », Modern Language Notes, 23:3, 1908, p. 69-73. [Jstor] [GB] [IA] DOI: 10.2307/2916463
    Compte rendu: Paul Meyer, dans Romania, 37, 1908, p. 482-488. 51 [GB] [IA: ex. 1, ex. 2] [HT]
  • Warren, F. M., « The works of Jean Renart, poet, and their relation to Galeran de Bretagne — II », Modern Language Notes, 23:4, 1908, p. 97-100. [Jstor] [GB] [IA] DOI: 10.2307/2916934
    Compte rendu: Paul Meyer, dans Romania, 37, 1908, p. 482-488. 51 [GB] [IA: ex. 1, ex. 2] [HT]
  • Williams, H. F., « The chronology of Jehan Renart's works », Romance Philology, 9:2, 1955-1956, p. 222-225.
  • Zink, Michel, « Suspension and fall: the fragmentation and linkage of lyric insertions in Le roman de la Rose (Guillaume de Dole) and Le roman de la Violette », Jean Renart and the Art of Romance: Essays on Guillaume de Dole, éd. Nancy Vine Durling, Gainesville, University Press of Florida, 1997, p. 105-121.
  1. L'escoufle

    Titre:Li rommans de l'escouffle (ms., expl.); L'escoufle; Le roman de l'escoufle
    Date:Vers 1200-1202
    Langue:Français
    Genre:Roman
    Forme:9102 vers octosyllabiques à rimes plates
    Contenu: 
    Incipit:Que sages fait, comment k'il aille
    ki son sens aüse et travalle
    en dire aucune boune chose.
    Mout hounore home et alose...
    Explicit:... blamer le rouman pour le non,
    c'on fiat par bien povre seurnon
    a cort connoistre maint preudome,
    çou'n est et la fins et la some.
    Explicit li roumans de l'Escoufle.
    Voir aussi:Der Busant
    Manuscrits
    1. Bruxelles, Bibliothèque royale de Belgique, B 139
      Fragment de 160 vers (v. 1273-1426 de l'éd. Michelant et Meyer)
    2. Paris, Bibliothèque nationale de France, Arsenal, 6565, f. 1-76
    Éditions modernes
    • Lais inédits des XIIe et XIIIe siècles, publiés pour la premiére fois, d'après les manuscrits de France et d'Angleterre, par Francisque Michel, Paris, Téchener; Londres, Pickering, 1836, v + 154 p. (ici p. 147-154) [Gall] [GB] [IA]
      Édition d'un extrait.
    • L'escoufle, roman d'aventure publié pour la première fois d'après le manuscrit unique de l'Arsenal par H. Michelant et P. Meyer, Paris, Firmin Didot (Société des anciens textes français), 1894, lix + 328 p. [GB] [IA]
      Réimpression →
      • New York et London, Johnson, 1968
    • Meyer, P., « Fragment d'un manuscrit de l'Escoufle », Bulletin de la Société des anciens textes français, 24, 1898, p. 84-93. [GB] [Gall] [IA]
      Édition du fragment de Bruxelles.
    • Jean Renart, L'Escoufle, roman d'aventure. Nouvelle édition d'après le manuscrit 6565 de la Bibliothèque de l'Arsenal par Franklin Sweetser, Genève, Droz (Textes littéraires français, 211), 1974, xlii + 411 p.
      Comptes rendus: P. Cockshaw, dans Scriptorium, 30, 1976, p. 174-175. — T. Hunt, dans Medium Ævum, 44, 1975, p. 298-300. — G. Roques, dans Zeitschrift für romanische Philologie, 92, 1976, p. 197-199. — A. Vitale-Brovarone, dans Studi francesi, 56, 1976, p. 302-304. — H. F. Williams, dans Speculum, 52, 1977, p. 735-736. — G. Legendre, dans Romania, 99, 1978, p. 269-273.
    • Anthologie de la littérature française du Moyen Âge, IXe-XVe siècles, éd. Claude Thiry, Louvain-la-Neuve, Bruylant-Academia, 2002, 365 p. (ici p. 84-87)
      Édition des vers 7566 à 7689 d'après le ms. unique.
    Traductions modernes
    • en français:
      • Le roman de l'Écoufle de Jean Renart, mis de rime ancienne en prose nouvelle [par André Mary], Paris, Boivin (Collection médiévale), 1925, xviii + 196 p.
      • La loge de feuillage. L'écoufle. Contes et romans du Moyen Âge traduits et renouvelés par André Mary, Paris, Gallimard, 1947, 275 p.
      • Jean Renart, L'escoufle, roman d'aventure. Traduction en français moderne par Alexandre Micha, Paris, Champion (Traductions des Classiques français du Moyen Âge, 48), 1992, xii + 148 p.
    Études
    • Bégou-Ball, Anne-Marie, « Les oiseaux de proie dressés pour la chasse: de l'emblème nobiliaire aux frontières de l'allégorie », Remembrances et resveries. Hommage à Jean Batany, éd. Huguette Legros, Denis Hüe, Joël Grisward et Didier Lechat, Orléans, Paradigme (Medievalia, 58), 2006, p. 187-196.
    • Brown-Grant, Rosalind, French Romance of the Later Middle Ages: Gender, Morality, and Desire, Oxford, Oxford University Press, 2008, xii + 254 p.
      Compte rendu: Laura J. Campbell, dans French Studies, 65:1, 2011, p. 86-87. DOI: 10.1093/fs/knq194
    • Cooper, Linda, Realism and Irony in Jean Renart's "L'escoufle": A Case of Generic Creativity in Old French Romance, Ph. D. dissertation, University of Princeton, 1977. [PQ]
    • Cooper, Linda, « L'ironie iconographique de la coupe de Tristan dans l'Escoufle », Romania, 104, 1983, p. 157-176.
    • Denoyelle, Corinne, « La construction du pathétique dans les dialogues romanesques médiévaux: une approche énonciative », Revue des langues romanes, 117:2, 2013, p. 425-459.
    • Diller, George T., « L'escoufle. Une aventurière dans le roman courtois », Le Moyen Âge, 85, 1979, p. 33-45.
    • Hall Gerould, Gordon, « Forerunners, congeners, and derivatives of the Eustace legend », Publications of the Modern Language Association of America, 19:3, 1904, p. 335-449. (ici p. 396) [Jstor] [IA] [HT] DOI: 10.2307/456497
    • Kaufmann, August, Sprache und Metrik des altfranz. Abenteuerromans "L'Escoufle", Göttingen, Kaestner, 1913, viii + 166 p. [HT]
    • Koenig, V. Frederic, « New studies on Jean Renart: the date of the Escoufle », Modern Philology, 32:4, 1934-1935, p. 343-352. [Jstor] [Gall]
    • Larmat, Jean, « La ville dans L'escoufle de Jean Renart », L'image de la ville dans la littérature et l'histoire médiévales, Razo, 1, 1979, p. 47-54.
    • Salvat, Michel, « L'enfant dans L'escoufle de Jean Renart », L'enfant au Moyen Âge, Aix-en-Provence, Publications de l'Université de Provence (Senefiance, 9), 1980, p. 269-283.
    • Lejeune, Rita, « Le personnage d'Aélis dans le Roman de l'escoufle de Jean Renart », Mélanges de littérature du Moyen Âge au XXe siècle offerts à Mademoiselle Jeanne Lods, Paris, École normale supérieure des jeunes filles (Collection de l'École normale supérieure des jeunes filles, 10), 1978, p. 378-392.
    • Lejeune, Rita, « La coupe de la légende de Tristan dans l'Escoufle », The Medieval Alexander Legend and Romance Epic. Essays in Honor of David J. A. Ross, New York, Kraus, 1982, p. 119-124.
    • Lot-Borodine, Myrrha, Le roman idyllique au Moyen Âge, Paris, Picard, 1913, 273 p. (ici p. 189-232) [IA]
      Réimpression →
      • Genève, Slatkine Reprints, 1972
    • Marruncheddu, Sara, « Animaux, méprises et tromperies. Réflexions sur l'image littéraire de certains oiseaux dans la nouvelle italienne », Reinardus, 20, 2007-2008, p. 40-50. DOI: 10.1075/rein.20.04mar
    • Otis-Cour, Leah, « Mariage d'amour, charité et société dans les "romans de couple" médiévaux », Le Moyen Âge, 111:2, 2005, p. 275-291. DOI: 10.3917/rma.112.0275
    • Peron, G., « Diffrazione del racconto L'escoufle e Der Busaut », Filologia romanza, filologia germanica: intersezioni e diffrazioni. Convegno internazionale, Verona, 3-5 aprile 1995. Atti, éd. Anna Maria Babbi et Adele Cipolla, Verona, Fiorini (Medioevi studi, 1), 1997, p. 85-116.
    • Poirion, Daniel, « Tristan et Yseut, L'escoufle: une "réception" énigmatique », Bulletin bibliographique de la Société internationale arthurienne = The Bibliographical Bulletin of the International Arthurian Society, 31, 1979, p. 299.
    • Poirion, Daniel, « Fonction de l'imaginaire dans l'Escoufle », Mélanges de langue et littérature françaises du Moyen Âge et de la Renaissance offerts à Monsieur Charles Foulon, professeur de langue et littérature françaises du Moyen Âge et de la Renaissance, par ses collègues, ses élèves et ses amis. Tome I, Rennes, Institut de français, Université de Haute-Bretagne, 1980, p. 287-293.
    • Rodríguez Somolinos, Amalia, « L'évolution des expressions confirmatives négatives ce n'est mon, ce n'a mon, ce ne fait mon en français (XIIe-XVIe siècles) », Évolutions en français. Études de linguistique diachronique, éd. Benjamin Fagard, Sophie Prévost, Bernard Combettes et Olivier Bertrand, Bern, Lang (Sciences pour la communication, 68), 2006, p. 329-344.
    • Sobczyk, Agata, L'érotisme des adolescents dans la littérature française du Moyen Âge, Louvain, Peeters (Synthema, 5), 2008, ix + 329 p.
    • Spensley, Ronald M., « Allusion as a structural device in three Old French romances », Romance Notes, 15, 1973-1974, p. 349-354.
    • Thomas, A., « Sur la patrie de l'Escoufle », Romania, 43, 1914, p. 254-255. [Gall] [IA] [HT] DOI: 10.3406/roma.1914.4796
    • Trotter, D. A., Medieval French Literature and the Crusades (1100-1300), Genève, Droz (Histoire des idées et critique littéraire, 256), 1988, 277 p.
    • Uhlig, Marion, « L'idylle en péril: amour et inconduite dans L'escoufle de Jean Renart », Le récit idyllique. Aux sources du roman moderne, éd. Jean-Jacques Vincensini et Claudio Galderisi, Paris, Classiques Garnier (Recherches littéraires médiévales, 2), 2009, p. 127-151.
      Comptes rendus: Michelle Szkilnik, dans Cahiers de recherches médiévales, Comptes rendus, 2009. — Patricia Victorin, dans Le Moyen Âge, 117:1, 2011, p. 147-150. DOI: 10.3917/rma.171.0117 — Damien de Carné, dans Perspectives médiévales, 34, 2012, s. p.
    • Van den Abeele, Baudouin, « L'escoufle. Portrait littéraire d'un oiseau », Reinardus, 1, 1988, p. 5-15.
    • Vuagnoux-Uhlig, Marion, Le couple en herbe: "Galeran de Bretagne" et "L'escoufle" à la lumière du roman idyllique médiéval, Genève, Droz (Publications romanes et françaises, 245), 2009, 480 p.
      Compte rendu: Keith Busby, dans French Studies, 64:4, 2010, p. 472. DOI: 10.1093/fs/knq111
    • Vuagnoux-Uhlig, Marion, « Le "roman familial" du Florimont en prose (ms. BnF, fr. 1488): miroir aux alouettes ou miroir de l'idylle? », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 20, 2010, p. 107-123. DOI: 10.4000/crm.12212
  2. Le roman de la Rose ou de Guillaume de Dole

    Titre:Li romans de la Rose (ms., expl.); Le roman de Guillaume de Dole (Claude Fauchet); Le roman de la Rose ou de Guillaume de Dole (titre moderne)
    Date:Entre 1200 et 1211
    Dédicataire:Milon de Nanteuil
    Langue:Français
    Genre:Roman
    Forme:5641 vers octosyllabiques à rimes plates
    Contenu: 
    Incipit:Cil qui mist cest conte en romans,
    ou il a fet noter biaus chans
    por ramenbrance des chançons,
    veut que ses pris et ses renoms...
    Explicit:... qui ne finera mie encore.
    Et cil se veut reposer ore
    qui le jor perdi son sornon
    qu'il entra en religion.
    Explicit li romans de la Rose.
    Manuscrit
    1. Vaticano, Biblioteca Apostolica Vaticana, Reginensi latini, 1725, f. 68va-98va |N|
    Éditions modernes
    • Keller, Adelbert, Romvart. Beiträge zur kunde mittelalterlicher Dichtung aus italiänischen Bibliotheken, Mannheim, Bassermann; Paris, Renouard, 1844, vi + 718 p. (ici p. 576-588) [GB] [IA: ex. 1, ex. 2]
      Édition partielle.
    • Bartsch, Karl, « Beiträge zu den romanischen Literaturen », Jahrbuch für romanische und englische Literatur, 11, 1870, p. 1-64 et 159-188. (ici p. 159-167) [GB] [IA: ex. 1, ex. 2, ex. 3]
      Extraits.
    • Le roman de la rose ou de Guillaume de Dole, publié d'après le manuscrit du Vatican par G. Servois, Paris, Firmin Didot pour la Société des anciens textes français, 1893, cxxiii + 205 p. [IA: ex. 1, ex. 2]
      Réimpression →
      • New York, Johnson, [1965]
    • Paris, Gaston, « Une chanson du XIIe siècle », Romania, 23, 1894, p. 248-251. [GB: ex. 1, ex. 2] [Gall] [IA: ex. 1, ex. 2] [HT] DOI: 10.3406/roma.1894.5825
      Édition de la chanson Mout ai demoré / que j'aie chanté a joie insérée dans le roman. Cette chanson se retrouve dans quatre autres mss. (Paris, BnF, Ars. 5198, fr. 845, fr. 846, n. a. fr. 1050).
    • Roman de la Rose ou de Guillaume de dole. Sunto e brani scelti per Vincenzo De Angelis, Roma, Loescher et Regenberg (Testi romanzi), 1912.
    • Jean Renart, Le roman de la rose ou de Guillaume de Dole, édité par Rita Lejeune, Paris, Droz, 1936, xxiv + 215 p.
      Comptes rendus: Jean Bourciez, dans Revue des langues romanes, 67, 1936, p. 37-48. — A. Jeanroy, dans Romania, 62, 1936, p. 262-266.
    • Jean Renart, Le roman de la rose ou de Guillaume de Dole, édité par Félix Lecoy, Paris, Champion (Les classiques français du Moyen Âge, 91), 1962 [réimpr.: 1963; 1966; 1969; 1970; 1977; 1979; 2000], xxix + 231 p.
      Compte rendu: Jean Bourciez, dans Revue des langues romanes, 75, 1963, p. 294-297.
    • Galliot, Marcel, Études d'ancien français. Moyen Âge et XVIe siècle. Licence – CAPES – Agrégation, Bruxelles, Paris et Montréal, Didier, 1967, 356 p. (ici p. 158-180)
      Édition, traduction et analyse approfondie de deux extraits.
    Traductions modernes
    • en anglais:
      • Jean Renart, The Romance of the Rose or Guillaume de Dole, trad. Patricia Terry et Nancy Vine Durling, Philadelphia, University of Pennsylvania Press, 1993.
      • Jean Renart, The Romance of the Rose or of Guillaume de Dole (Roman de la Rose ou de Guillaume de Dole), éd. Regina Psaki, New York et London, Garland (Garland Library of Medieval Literature), 1995.
    • en espagnol:
      • Jean Renart, Historia de la rosa o del caballero Guillermo de Dole. Introducción y traducción por Fernando Carmona, [Murcia], Universidad de Murcia (Colección Maior, 52), 1991, 173 p.
    • en français:
      • La pucelle à la rose, roman d'amour et de chevalerie de l'an 1200, mis en nouveau langage par André Mary, Paris, Éditions de la Banderole, 1927, [v] + 115 p. [IA]
      • Jean Renart, Guillaume de Dole ou le Roman de la rose, roman courtois du XIIIe siècle, traduit en français moderne par Jean Dufournet, Jacques Kooijman, René Ménage et Christine Tronc. 2e édition revue et corrigée, avec un dossier de Jean Dufournet, Paris, Champion (Traductions des Classiques français du Moyen Âge, 27), 1988, 169 p.
        Édition antérieure →
        • Jean Renart, Guillaume de Dole ou le Roman de la rose, roman courtois du XIIIe siècle, traduit en français moderne par Jean Dufournet, Jacques Kooijman, René Ménage et Christine Tronc, Paris, Champion (Traductions des Classiques français du Moyen Âge, 27), 1979, 112 p.
      • Jean Renart, Le Roman de la Rose ou de Guillaume de Dole. Traduction, présentation et notes de Jean Dufournet avec le texte édité par Félix Lecoy, Paris, Champion (Champion classiques. Moyen Âge), 2008.
    Études
    • Abril, Christine, « L'image du chevalier dans le Roman de la Rose de Jean Renart », Revista de filología francesa, 11, 1997, p. 29-33. [www]
    • Accarie, Maurice, « Courtoisie et fine amors dans le Guillaume de Dole », Razo, 3, 1982, p. 5-16.
    • Accarie, Maurice, « La fonction des chansons du Guillaume de Dole », Mélanges Jean Larmat. Regards sur le Moyen Âge et la Renaissance (histoire, langue et littérature). Centre d'études médiévales de Nice, éd. Maurice Accarie, Paris, Belles Lettres (Annales de la Faculté des lettres et sciences humaines de Nice, 39), 1983, p. 13-29.
    • Alvar, Carlos, « Algunos aspectos de la lírica medieval: el caso de belle Aeliz », Studia in honorem prof. M. de Riquer, Barcelona, Quadrens Crema, 4 t., 1986-1991, t. 1, p. 21-37.
    • Álvares, Cristina, « L'expérience lyrique du Roman de la Rose, de Jean Renart. Le lieu de la lettre », L'expérience lyrique au Moyen Âge. Actes du colloque tenu les 26 et 27 septembre 2002 à l'École normale supérieure - Lettres et sciences humaines de Lyon, éd. Michèle Gally, Paris, Société de langue et de littérature médiévales d'oc et d'oïl (Perspectives médiévales, supplément au n° 28), 2002, p. 247-258. [www]
    • Andrieu, Gabriel, et Jacques Piolle, Le roman de la rose, ou de Guillaume de Dole de Jean Renart. Concordancier complet des formes graphiques occurrentes, Paris, Champion, 1978, viii + 587 p.
    • Arseneau, Isabelle, « La condition du pastiche dans le roman lyrico-narratif de Jean Renart (Le Roman de la Rose ou de Guillaume de Dole) », Faute de style: en quête du pastiche médiéval, éd. Isabelle Arseneau, Études françaises, 46:3, 2010, p. 99-122. DOI: 10.7202/045120ar
    • Babbi, Anna Maria, « "Je sui la pucele a la rose": ancora sul Guillaume de Dole », Dai pochi ad molti. Studi in onore di Roberto Antonelli, éd. Paolo Canettieri, et Arianna Punzi, Roma, Viella, 2014, t. 1, p. 79-88.
    • Baldwin, John W., Aristocratic Life in Medieval France: the Romances of Jean Renart and Gerbert de Montreuil, 1190-1230, Baltimore, Johns Hopkins University Press; Wantage, University Presses Marketing, 2000, 359 p.
      Compte rendu: Kristin L. Burr, dans The French Review, 77:4, 2003-2004, p. 776-778.
    • Baumgartner, Emmanuèle, « Les citations lyriques dans le Roman de la Rose de Jean Renart », Romance Philology, 35, 1981-1982, p. 260-266.
    • Boulton, Maureen, The Song in the Story: Lyric Insertions in French Narrative Fiction, 1200-1400, Philadelphia, University of Philadelphia Press, 1993, xv + 327 p.
    • Brereton, G. E., « Une règle d'étiquette au Moyen Âge », Le Moyen Âge, 64, 1958, p. 395-397.
    • Bruckner, Matilda Tomaryn, « Romancing history and rewriting the game of fiction: Jean Renart's Rose through the looking glass of Partonopeus de Blois », The World and its Rival: Essays on Literary Imagination in Honor of Per Nykrog, éd. Kathryn Karczewska et Tom Conley, Amsterdam, Rodopi, 1999, p. 93-117.
    • Butterfield, Ardis, Poetry and Music in Medieval France from Jean Renart to Guillaume de Machaut, Cambridge, Cambridge University Press (Cambridge Studies in Medieval Literature, 49), 2002, xx + 375 p.
      Comptes rendus: Susan Boynton, dans The Romanic Review, 96:1, 2005, p. 119-121. — Judith A. Peraino, dans Plainsong and Medieval Music, 14:1, 2005, p. 112-123.
    • Callahan, Christopher, « The evolution of the lyric insertion in thirteenth-century narrative », Essays in Medieval Studies, 7, 1990, p. 29-40.
    • Callahan, Christopher, « Interpolating the Musical Text of the Lyric Interpolations: Guillaume de Dole and the Trouvère Manuscript Tradition », Essays in Medieval Studies, 8, 1991, p. 43-58.
    • Chareyron, Nicole, « Voix narrative, fantaisie lyrique et parole dramatique dans une opérette médiévale: Le Roman de la Rose ou de Guillaume de Dole de Jean Renart », "Furent les merveilles pruvees et les aventures truvees". Hommage à Francis Dubost, éd. Francis Gingras, Françoise Laurent, Frédérique Le Nan et Jean-René Valette, Paris, Champion (Colloques, congrès et conférences sur la Renaissance, 6), 2005, p. 129-145.
      Compte rendu: S. Menegaldo, dans Cahiers de recherches médiévales, Comptes rendus, 2005. [Rev]
    • Chênerie, Marie-Luce, « L'épisode du tournoi dans Guillaume de Dole: étude littéraire », Revue des langues romanes, 83, 1979, p. 41-62.
    • Coldwell, Maria V., « Guillaume de Dole and Medieval Romances with Musical Interpolations », Musica disciplina, 35, 1981, p. 55-86.
    • Dalka, Laverne Barbara, Medieval French Narrative with Lyric Insertions: A Study of Representative Works from the Early Thirteenth to the Late Fourteenth Centuries, Ph. D. dissertation, University of Chicago, 1996, xiii + 715 p. [PQ]
    • Delbouille, Maurice, « Sur les traces de Bele Aëlis », Mélanges de philologie romane dédiés à la mémoire de Jean Boutière (1899-1967), éd. Irénée Cluzel et François Pirot, Liège, Soledi, 1971, t. 1, p. 200-218.
    • Diller, George T., « Remarques sur la structure esthétique du Guillaume de Dole », Romania, 98, 1977, p. 390-398.
    • Diller, George T., « Techniques de contraste dans Guillaume de Dole », Romania, 99, 1978, p. 538-549.
    • Dufournet, Jean, « La glorification des ménestrels dans Guillaume de Dole », L'information littéraire, 32, 1980, p. 6-11.
    • Duport, D., « Les chansons dans le Guillaume de Dole », "Et c'est la fin pour quoy sommes ensemble": hommage à Jean Dufournet, professeur à la Sorbonne: littérature, histoire et langue du Moyen Âge, éd. Jean-Claude Aubailly et al., Paris, Champion (Nouvelle bibliothèque du Moyen Âge, 25), 1993, t. 2, p. 513-524.
    • Dufresne, Monique, et Fernande Dupuis, « Les constructions impersonnelles et l'expression du nombre en français médiéval », Évolutions en français. Études de linguistique diachronique, éd. Benjamin Fagard, Sophie Prévost, Bernard Combettes et Olivier Bertrand, Bern, Lang (Sciences pour la communication, 68), 2006, p. 45-62.
    • Eskénazi, André, « "Variantes graphiques" dans Guillaume de Dole », Revue de linguistique romane, 60, 1996, p. 147-183.
    • Fourrier, Anthime, « Les armoiries de l'empereur dans Guillaume de Dole », Mélanges offerts à Rita Lejeune, Gembloux, Duculot, 1969, t. 2, p. 1211-1226.
    • Françon, Marcel, « Sur la structure du rondeau », Romance Notes, 10, 1968-1969, p. 142-149.
    • Frank, Grace, « Le roman de la Rose ou de Guillaume de Dole », The Romanic Review, 29, 1938, p. 209-211.
    • Galano, Sabrina, « Enchâssement des textes lyriques occitans dans les romans français: Guillaume de Dole et Roman de la Violette », Scène, évolution, sort de la langue et de la littérature d'oc. Actes du septième Congrès international de l'Association internationale d'études occitanes, Reggio Calabria-Messina, 7-13 juillet 2002, éd. Rossana Castano, Saverio Guida et Fortunata Latella, Roma, Viella, 2003, t. 2, p. 325-341.
    • Gégou, Fabienne, « Jean Renart et la lyrique occitane », Mélanges de langue et de littérature médiévales offerts à Pierre Le Gentil, professeur à la Sorbonne, par ses collègues, ses élèves et ses amis, Paris, Société d'édition d'enseignement supérieur et Centre de documentation universitaire, 1973, p. 319-323.
    • Grunmann, Minnette, « Narrative voices in the Old French epic and romance, exemplified by La Chanson de Guillaume, Galeran de Bretagne and Guillaume de Dole », Romance Philology, 29, 1975-1976, p. 201-209.
    • Hunt, Tony, « Precursors and progenitors of Aucassin et Nicolette », Studies in Philology, 74:1, 1977, p. 1-19.
    • Jean Bodel, trouvère artésien du XIIIe siècle, Le jeu de saint Nicolas, édité par Alfred Jeanroy, Paris, Champion (Les classiques français du Moyen Âge, 48), 1925, xvi + 93 p.
      Comptes rendus: A. Wallensköld, dans Neuphilologische Mitteilungen, 27, 1926, p. 176. — C. Brunel, dans Bibliothèque de l'École des chartes, 88, 1927, p. 407-408.
      Réimpressions →
      • 1958
      • 1966
      • 1967
      • 1974
      • 1982
      • 2002
    • Jewers, Caroline, « Fabric and fabrication: lyric and narrative in Jean Renart's Roman de la Rose », Speculum, 71:4, 1996, p. 907-924. DOI: 10.2307/2865724
    • Jung, Marc-René, « L'empereur Conrad, chanteur de la poésie lyrique. Fiction et vérité dans le Roman de la Rose de Jean Renart », Romania, 101, 1980, p. 35-50.
    • Kay, Sarah, Parrots and Nightingales: Troubadour Quotations and the Development of European Poetry, Philadelphia, University of Pennsylvania Press (The Middle Ages Series), 2013, viii + 464 p.
      Compte rendu: Catherine Léglu, dans French Studies, 68:4, 2014, p. 534. DOI: 10.1093/fs/knu205
    • Koenig, V. F., « Guillaume de Dole and Guillaume de Nevers », Modern Philology, 45, 1948, p. 145-151.
    • Krause, Kathy K., « L'héroïne et l'autorité du discours: le Roman de la Violette et le Roman de la Rose ou de Guillaume de Dole », Le Moyen Âge, 102:2, 1996, p. 191-216.
    • Lachet, Claude, « Présence de Liénor dans le Roman de la Rose de Jean Renart », "Et c'est la fin pour quoy sommes ensemble": hommage à Jean Dufournet, professeur à la Sorbonne: littérature, histoire et langue du Moyen Âge, éd. Jean-Claude Aubailly et al., Paris, Champion (Nouvelle bibliothèque du Moyen Âge, 25), 1993, p. 813-825.
    • Lacy, Norris J., « "Amer par oïr dire": Guillaume de Dole and the drama of language », The French Review, 54:6, 1980-1981, p. 779-787. [jstor.org]
    • Lanly, André, « Notes sur deux textes d'ancien français », Mélanges de langue et de littérature du Moyen Âge et de la Renaissance offerts à Jean Frappier, professeur à la Sorbonne, par ses collègues, ses élèves et ses amis, éd. Jean Charles Payen et Claude Régnier, Genève, Droz (Publications romanes et françaises, 112), 1970, t. 2, p. 561-566.
    • Laurent, François, « Entre le poème et le roman. Plasticité des formes énonciatives dans Guillaume de Dole de Jean Renart », Mouvances et jointures. Du manuscrit au texte médiéval, éd. Milena Mikhaïlova, Orléans, Paradigme (Medievalia, 55), 2005, p. 31-53.
      Comptes rendus: L. Brun, dans Cahiers de recherches médiévales, Comptes rendus, 2005. https://crm.revues.org/1024 — Carol Symes, dans The Medieval Review, 07.03.15. http://hdl.handle.net/2022/6373 — Jean-Pierre Perrot, dans Le Moyen Âge, 116:2, 2010, p. 439-440. DOI: 10.3917/rma.162.0425
    • Lecoy, Félix, « Sur quelques passages difficiles du Guillaume de Dole », Romania, 82, 1961, p. 244-260.
    • Lecoy, Félix, « Sur la date du Guillaume de Dole », Romania, 82, 1961, p. 379-402.
    • Lecoy, Félix, « À propos du Guillaume de Dole », Travaux de linguistique et de littérature, 18:2, 1980, p. 7-22.
    • Le Gentil, Pierre, « À propos du Guillaume de Dole », Mélanges de linguistique romane et de philologie médiévale offerts à M. Maurice Delbouille, professeur à l'Université de Liège, Gembloux, Duculot, 1964, t. 2, p. 381-397.
    • Lejeune, Rita, « L'esprit "clérical" et les curiosités intellectuelles de Jean Renart dans le Roman de Guillaume de Dole », Linguistique francaise, philologie et littérature médiévales. Mélanges offerts à Paul Imbs, Strasbourg, Centre de philologie et de littérature romane de l'Université de Strasbourg (Travaux de linguistique et de littérature), 1973, p. 589-601.
    • Lejeune, Rita, « Le roman de Guillaume de Dole et la principauté de Liège », Cahiers de civilisation médiévale, 17, 1974, p. 1-24.
    • Le Nan, Frédérique, « Mélusine: images d'une fée serpente au Moyen Âge dans les manuscrits illustrés du XVe siècle du Roman de Mélusine », Mélusine moderne et contemporaine, éd. Arlette Bouloumié et Henri Béhar, s. l., L'Âge d'Homme (Bibliothèque Mélusine, 8), 2001, p. 35-46.
    • Lepelley, René, « Déterminants et détermination des substantifs en ancien français: étude portant sur les vers 3632 à 3736 du Guillaume de Dole », L'information grammaticale, 4, 1980, p. 27-31.
    • Löwe, Friedrich, Die Sprache des "Roman de la Rose ou de Guillaume de Dole", Göttingen, Hofer, 1903, viii + 83 p. [IA]
    • Mattioli, Carmella, « Sulla datazione del Guillaume de Dole », Cultura neolatina, 25, 1962, p. 91-112.
    • Mazzoni Peruzzi, Simonetta, « Manifestazioni e dissimulazioni. Polimorfismi intertestuali nel Roman de la rose ou de Guillaume de Dole », Echi di memoria. Scritti di varia filologia, critica e linguistica in ricordo di Giorgio Chiarini, Firenze, Alinea, 1998, p. 75-124.
    • Mazzoni Peruzzi, Simonetta, « Du nouveau sur Aucassin et Nicolette », Devis d'amitié. Mélanges en l'honneur de Nicole Cazauran, éd. Jean Lecointe, Catherine Magnien, Isabelle Pantin et Marie-Claire Thomine, Paris, Champion (Colloques, congrès et conférences sur la Renaissance, 28), 2002, p. 39-69.
      Compte rendu: Isabelle Garnier-Mathez, dans L'information littéraire, 60:4, 2008, p. 55-56.
    • Paris, Gaston, « Bele aaliz », Mélanges de philologie romane dédiés à Carl Wahlund à l'occasion du cinquantième anniversaire de sa naissance (7 janvier 1896), Mâcon, Protat et frères, 1896, p. 1-12. [GB] [IA]
      Compte rendu: Gaston Paris, dans Romania, 26, 1897, p. 101-108. 40 [GB] [Gall] [IA: ex. 1, ex. 2] [HT]
      Réimpr.: Genève, Slatkine Reprints, 1972.
    • Paris, Gaston, « Le cycle de la Gageure », Romania, 32, 1903, p. 481-551. (ici p. 487-490) [GB] [Gall] [IA: ex. 1, ex. 2] [HT] DOI: 10.3406/roma.1903.5311
    • Payen, Jean Charles, « Encore Guillaume de Dole "sans moi", v. 647 », Romania, 84, 1963, p. 376-380.
    • Payen, Jean Charles, « Structure et sens de Guillaume de Dole », Études de langue et de littérature du Moyen Âge offertes à Félix Lecoy, Paris, Champion, 1973, p. 483-498.
    • Poirion, Daniel, « Jean Renart, Le roman de la rose ou de Guillaume de Dole », L'information littéraire, 31, 1979, p. 189.
    • Psaki, R., « Jean Renart's expanded text. Lïenor and the lyrics of Guillaume de Dole », Jean Renart and the Art of Romance: Essays on Guillaume de Dole, éd. Nancy Vine Durling, Gainesville, University Press of Florida, 1997, p. 122-141.
    • Roy, Bruno, « Évrart de Conty et la cantillation des romans », Cy nous dient... Dialogue avec quelques auteurs médiévaux, Orléans, Paradigme (Medievalia, 28), 1999, p. 13-24.
    • Solterer, Helen, « At the bottom of mirage, a woman's body: Le Roman de la Rose of Jean Renart », Feminist Approaches to the Body in Medieval Literature, éd. Linda Lomperis et Sarah Stanbury, Philadelphia, University of Pennsylvania Press (New Cultural Studies), 1993, p. 213-233.
    • Talarico, Kathryn Marie, « Dressing for success: how the heroine's clothing (un)makes the man in Jean Renart's Roman de la Rose », Medieval Clothing and Textiles, 8, 2012, p. 115-131.
    • Todd, Henry Alfred, « Guillaume de Dole: an unpublished Old French romance », Transactions of the Modern Language Association of America, 2, 1886, p. 107-157. DOI: 10.2307/456052
    • Vigneras, Louis André, « Sur la date de Guillaume de Dole », The Romanic Review, 28, 1937, p. 109-121.
    • Vigneras, Louis André, « Notes sur Guillaume de Dole », Modern Language Notes, 52, 1937, p. 87-89.
    • Virdis, Maurizio, « Opacità e trasparenza nella Rose di Jean Renart », Il Segreto. Atti del Convegno di Studi Cagliari 1-4 aprile 1998, éd. U. Floris et M. Virdis, Roma, Bulzoni, 2000, p. 177-196.
    • Virdis, Maurizio, « La Rose di Jean Renart: "tot son estre, ... et son covine" », Studi testuali, serie miscellanea, 5, 1998, p. 217-272.
    • Zink, Michel, « Le premier type, de l'alternance à l'insertion », Perspectives médiévales, 3, 1977, p. 15-20.
    • Belle. Essai sur les chansons de toile, suivi d'une édition et d'une traduction par Michel Zink, transcriptions musicales de Gérard Le Vot, Paris, Champion (Essais sur le Moyen Âge, 1), 1978, 185 p.
    • Zink, Michel, Roman rose et rose rouge: le "Roman de la rose ou de Guillaume de Dole" de Jean Renart, Paris, Les Belles Lettres (Essais, 8), 2e éd., 2014, viii + 137 p.
      Édition antérieure →
      • Zink, Michel, Roman rose et rose rouge: le "Roman de la rose ou de Guillaume de Dole" de Jean Renart, Paris, Nizet, 1979, 126 p.
    • Zink, Michel, « Suspension and fall. The fragmentation and linkage of lyric insertions in Le roman de la Rose (Guillaume de Dole) and Le roman de la Violette », Jean Renart and the Art of Romance: Essays on "Guillaume de Dole", éd. Nancy Vine Durling, Gainesville, University Press of Florida, 1997, p. 105-121.
    • Zumthor, Paul, « La chanson de Bele Aiglentine », Mélanges de linguistique, de philologie et de littérature offerts à M. Albert Henry, Travaux de linguistique et de littérature, 8:1, 1970, p. 325-327.
  3. Le lai de l'ombre

    Titre:Li lais de l'ombre et de l'aniel (ms. G, inc.); Li lais de l'ombre de l'aniel (ms. G, expl.); Le lay de l'ombre (ms. E, inc.; ms. B, inc.); Le lai de l'ombre (ms. B, expl.); Le lait de l'ombre (ms. C, inc.); De l'ombre de l'anel (ms. D); Du chevalier qui donna l'anel a la dame (ms. F)
    Date:Début du XIIIe siècle
    Langue:Français
    Genre: 
    Forme:Vers
    Contenu: 
    Incipit:Ne me vuel pas desaüser
    de bien dire, ainçois vuel user...
    Explicit: 
    Manuscrits
    1. Den Haag, Koninklijke Bibliotheek, 71. G. 70-72 (anc. 775)
      Copie exécutée en 1772 par Georges-Joseph Gérard (1734-1814).
    2. Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 837, f. 40ra-44vb (A) |N|
    3. Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 1553, f. 493va-498rb | CCCCLXLIIIIva-CCCCLXLIXrb (G) |N|
    4. Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 1593, f. 160ra-165vb | viixxxvii-viiixxii- | 157ra-162vb (B) |N|
    5. Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 12603, f. 249va-255ra (C) |N|
    6. Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 14971, f. 48va-56va (F) |N|
    7. Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 19152, f. 85va-89ra (D)
    8. Paris, Bibliothèque nationale de France, nouvelles acquisitions françaises, 1104, f. 54vb-61vb (E) |N|
    Éditions modernes
    • Lais inédits des XIIe et XIIIe siècles, publiés pour la premiére fois, d'après les manuscrits de France et d'Angleterre, par Francisque Michel, Paris, Téchener; Londres, Pickering, 1836, v + 154 p. (ici p. 39-81 et 123-128) [Gall] [GB] [IA]
    • Jubinal, A., Lettre à M. le Comte de Salvandy sur quelques-uns des manuscrits de la Bibliothèque royale de La Haye, Paris, Didron, 1846, 264 p. (ici p. 154-176) [GB] [IA]
      Compte rendu: [Baron Frédéric de Reiffenberg], dans Bulletin du bibliophile belge, 3, 1846, p. 271-273. [GB] (Réimpr. dans Compte-rendu des séances de la Commission royale d'histoire, ou recueil de ses bulletins, 12, 1847, p. 110-112. [GB])
    • Le lai de l'ombre, publié par Joseph Bédier, Fribourg, L'Œuvre de Saint-Paul, 1890, 83 p. [IA]
      Comptes rendus: W. Foerster, dans Literaturblatt für germanische und romanische Philologie, 11, 1890, col. 146-150. 1317 [GB] [IA] [HT] — G. Paris, dans Romania, 19, 1890, p. 609-615. 33 [GB] [Gall] [IA: ex. 1, ex. 2] [HT] — H. Suchier, dans Zeitschrift für romanische Philologie, 14, 1890, p. 244-246. 90 [DZ] [GB] [Gall] [IA] — Adolf Tobler, dans Archiv für das Studium der neueren Sprachen und Litteraturen, 85, 1890, p. 350-358. 228 [GB] [IA] [HT]
    • Le lai de l'ombre par Jean Renart, publié par Joseph Bédier, Paris, Firmin-Didot pour la Société des anciens textes français, 1913, [v] + xlvii + 95 p. [IA]
    • Jehan Renart, Le lai de l'ombre, edited by John Orr, Edinburgh, Edinburgh University Press (Edinburgh University Publications. Language and Literature. Texts, 1), 1948, xxiv + 90 p.
    • Jehan Renart, Le lay de l'ombre, edited from Ms. B.N. Nouvelles acquisitions 1104. Text and glossary established by B. J. Levy, A. Hindley; notes by F. W. Langley; introduction by C. E. Pickford, Hull, University of Hull, Department of French, 1977, xviii + 87 p.
      Comptes rendus: G. Roques, dans Zeitschrift für romanische Philologie, 93, 1977, p. 669. — W. Rothwell, dans French Studies, 32, 1978, p. 307-308. — M. Thiry-Stassin, dans Le Moyen Âge, 85, 1979, p. 522-523.
    • Jean Renart, Le lai de l'ombre, publié par Félix Lecoy, Paris, Champion (Les classiques français du Moyen Âge, 104), 1979, 66 p.
    • Nouvelles courtoises occitanes et françaises, éditées, traduites et présentées par Suzanne Méjean-Thiolier et Marie-Françoise Notz-Grob, Paris, Librairie générale française (Le livre de poche, 4548. Lettres gothiques), 1997, 704 p.
    • Jehan Renart, Le lai de l'ombre, Translation and Introduction by Adrian P. Tudor, Text Edited by Alan Hindley and Brian J. Levy, Liverpool, University of Liverpool, Department of French (Liverpool Online Series: Critical Editions of French Texts, 8), 2004, 84 p. [LOS]
    Traductions modernes
    • en anglais:
      • Tudor, Hindley et Levy 2004 (voir sous Éditions modernes)
    • en espagnol:
      • Jean Renart, El lai de la sombra; El lai de Aristóteles; La Castellana de Vergi, introducción, traducción y edición por Fernando Carmona, Barcelona, PPU (Textos Medievales, 3), 1986, 163 p.
      • Nueve lais bretones y La Sombra de Jean Renart, introducción y traducción de Isabel de Riquer, Madrid, Siruela (Selección de lecturas medievales, 21), 1987, 163 p.
    • en français:
      • Fabliaux ou contes, fables et romans du XIIe et du XIIIe siècle, traduits ou extraits par Legrand d'Aussy. Troisième édition, considérablement augmentée, éd. Antoine-Augustin Renouard, Paris, Renouard, 1829, 5 t. (ici t. 1, p. 255-257) [GB: t. 1, t. 2, t. 3, t. 4, t. 5] [IA: t. 1, t. 2, t. 3, t. 4, t. 5]
        Compte rendu: Raynouard, dans Journal des savans, 1830, p. 195-204.
        Éditions antérieures →
        • Fabliaux ou contes du XIIe et XIIIe siècle, traduits ou extraits d'après divers manuscrits du tems; avec des notes historiques et critiques, et les imitations qui ont été faites de ces contes depuis leur origine jusqu'à nos jours, éd. Pierre-Jean-Baptiste Legrand d'Aussy, Paris, Eugène Onfroy, 1779, 3 t., cxiii + 416, [iii] + 431, [iii] + 468 p. [GB: t. 1, t. 2, t. 3] [IA: t. 1, t. 2, t. 3]
        • Fabliaux ou contes, du XIIe et du XIIIe siècle, fables et roman du XIIIe siècle, traduits ou extraits d'après plusieurs manuscrits du tems; avec des notes historiques et critiques, et les imitations qui ont été faites de ces contes depuis leur origine jusqu'à nos jours. Nouvelle édition, augmentée d'une dissertation sur les troubadours, éd. Pierre-Jean-Baptiste Legrand d'Aussy, Paris, Eugène Onfroy, 1781, 5 t. [GB: t. 1, t. 2, t. 3, t. 4, t. 5] [IA: t. 1, t. 2, t. 3, t. 4, t. 5]
        Traduction d'un extrait.
      • Méjean-Thiolier et Notz-Grob 1997 (voir sous Éditions modernes)
    • en italien:
      • Jean Renart, L'immagine riflessa, a cura di Alberto Limentani, Torino, Einaudi, 1970. — Réimpr.: Parma, Pratiche (Biblioteca medievale, 34), 1994.
        Compte rendu: R. Ruggieri, dans Studi medievali, 14, 1973, p. 941-944.
    Études
    • Adler, Alfred, « Rapprochement et éloignement comme thèmes du Lai de l'ombre », Études de philologie romane et d'histoire littéraire offertes à Jules Horrent à l'occasion de son soixantième anniversaire, éd. Jean-Marie D'Heur et Nicoletta Cherubini, Liège, s. n., 1980, p. 1-4.
    • Bédier, Joseph, « La tradition manuscrite du Lai de l'Ombre. Réflexions sur l'art d'éditer les anciens textes », Romania, 54, 1928, p. 161-196 et 321-356. [Gall] DOI: 10.3406/roma.1928.4345 10.3406/roma.1928.4355
    • Beston, John, « Sex and other games in Jean Renart's Le Lai de l'Ombre », AUMLA, 115, 2011, p. 21-35.
    • Burgess, Glyn S., « Sens and courtoisie in the Lai de l'ombre », Contemporary Readings of Medieval Literature, éd. Guy Mermier, Ann Arbor, University of Michigan, Department of Romance Languages; Paris, Nizet, 1989 (Michigan Romance Studies, 8), 1989, p. 71.
    • Burgess, Glyn S., « The role of the heart in the Lai de l'ombre and the Châtelaine de Vergy », Conjunctures: Medieval Studies in Honor of Douglas Kelly, éd. Keith Busby et Norris J. Lacy, Amsterdam, Rodopi (Faux Titre, 83), 1994, p. 31-47.
    • Cooper, L. F., « The literary reflectiveness of Jean Renart's Lai de l'Ombre », Romance Philology, 35, 1981, p. 250-260.
    • Cortés Zaborras, Carmen, « "Cortoisie fere". Une approche au Lai de l'ombre », Anales de filología francesa, 3, 1989, p. 19-31.
    • L'abuzé en court. Édition critique par Roger Dubuis, Genève, Droz (Textes littéraires français, 199), 1973, lvii + 169 p.
      Comptes rendus: Kurt Baldinger, dans Zeitschrift für romanische Philologie, 91, 1975, p. 210-212. [DZ] — F. Joukovsky, dans Romance Philology, 29, 1975-1976, p. 575. — Gianni Mombello, dans Studi francesi ??, 1974, p. 323. — R. E. V. Stuip, « De Chartier à Meschinot », Het Franse Boek, 46, 1976, p. 13-20. — Françoise Vielliard, dans Bibliothèque de l'École des chartes, 134, 1976, p. 155-156. — S. E. Wharton, dans Medium Aevum, 44, 1975, p. 301-302.
    • Dubuis, Roger, Les "Cent nouvelles nouvelles" et la tradition de la nouvelle en France au Moyen Âge, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble (Thêta), 1973, 581 p.
      Comptes rendus: Eberhard Leube, dans Romanische Forschungen, 88:2-3, 1976, p. 304-306. — M. Olsen, dans Revue romane, 9, 1974, p. 294-298. — Per Nykrog, dans Cahiers de civilisation médiévale, 17, 1974, p. 374-376. — Mary B. Speer, dans Romance Philology, 29:3, 1975-1976, p. 365-371. — Vladimir R. Rossman, dans Romanic Review, 68:1, 1977, p. 63-64. — M. Tietz, dans Zeitschrift für romanische Philologie, 103, 1977, p. 162-166.
    • Galloway, Patricia, « Manuscript filiation and cluster analysis: the Lai de l'ombre case », La pratique des ordinateurs dans la critique des textes, Paris, 29-31 mars 1978, éd. Jean Glenisson, Jean Irigoin et Robert Marichal, Paris, Éditions du Centre national de la recherche scientifique (Colloques internationaux du Centre national de la recherche scientifique, 579), 1979, p. 87-96.
    • Gier, Albert, « L'anneau et le miroir. Le Lai de l'ombre à la lumière de Narcisse », Romanische Forschungen, 110:4, 1998, p. 445-455.
    • Kay, Sarah, « Two readings from the Lai de l'ombre », THe Modern Language Review, 75, 1980, p. 515-527.
    • Larmat, Jean, « La morale de Jean Renart dans le Lai de l'ombre », Mélanges de philologie romane offerts à Charles Camproux, Montpellier, Centre d'études occitanes de l'Université Paul-Valéry, 1978, t. 1, p. 407-416.
    • Lecoy, Félix, « Variations sur le texte du Lai de l'ombre », Romania, 103, 1982, p. 433-469.
    • Levy, Raphael, « Jehan Renart, Lai de l'Ombre », Romania, 58, 1932, p. 436-441. [Gall] DOI: 10.3406/roma.1932.4102
    • Mikhaïlova, Milena, « Entre pierreries et ombres, « Contez, vous qui savez de nonbre ». Le Lai de l'Ombre et l'accomplissement du chant courtois », Romania, 126:3-4, 2008, p. 398-417.
    • Orr, John, « Textual problems of the Lai de l'ombre », Studies in French Language, Literature and History Presented to R. L. Graeme Ritchie, Cambridge, Cambridge University Press, 1949, p. 137-146.
    • Pensom, Roger, « Psychology in the Lai de l'Ombre », French Studies, 36, 1982, p. 257-269.
    • Picchio-Simonelli, Maria, « I giochi semantico-compositivi del Lai de l'ombre e un crittogramma di Jean Renart », Cultura neolatina, 35, 1975, p. 31-38.
    • Sargent, Barbara Nelson, « The Lai de l'ombre and the De amore », Romance Notes, 7, 1965-1966, p. 73-79.
    • Schultz-Gora, O., « Kritische Betrachtungen über den Lai de l'Ombre, Ed. J. Bédier », Archiv für das Studium der neueren Sprachen und Literaturen, 157, 1930, p. 47-62; 164, 1933, p. 36-50; 171, 1937, p. 58-65.
    • Stasse, Martine, Jehan Renart, le Lai de l'ombre. Concordances et index établis d'après l'édition de J. Orr, Liège, Faculté de philosophie et lettres de l'Université de Liège (Publications de l'Institut de lexicologie française de l'Université de Liège, 5), 1979, iv + 219 p.
    • Terry, Patricia Ann, "Le lai de l'ombre", by Jean Renart, Ph. D. dissertation, Columbia University, New York, 1958, 81 p. [PQ]
    • Trovato, Paolo, « La tradizione manoscritta del Lai de l’ombre. Riflessioni sulle tecniche d'edizione primonovecentesche », Romania, 131, 2013, p. 338-380.
    • Whitehead, Frederick, et Cedric E. Pickford, « The introduction to the Lai de l'ombre: sixty years later », Romania, 94, 1973, p. 145-156.
    • Whitehead, Frederick, et Cedric E. Pickford, « The introduction to the Lai de l'ombre: half a century later », Medieval Manuscripts and Textual Criticism, éd. Christopher Kleinhenz, Chapel Hill, University of North Carolina Press (North Carolina Studies in the Romance Languages and Literatures. Symposia, 4), 1976, p. 103-116.
Rédaction: Laurent Brun
Compléments: Roberta Manetti, Serena Modena, Yolande de Pontfarcy Sexton et Paolo Trovato
Dernière mise à jour: 28 décembre 2016