Creative Commons License
Cette notice est mise à disposition en vertu d'un contrat Creative Commons.
logo arlima

Ciperis de Vignevaux

Bibliographie

Répertoires bibliographiques
  • Bossuat, Robert, Manuel bibliographique de la littérature française du Moyen Âge, Melun, Librairie d'Argences (Bibliothèque elzévirienne. Nouvelle série. Études et documents), 1951, xxxiv + 638 p. (ici p. 381-382, no 4033-4038)
    Dictionnaires: DEAF Boss
  • Woledge, Brian, Bibliographie des romans et nouvelles en prose française antérieurs à 1500, Genève, Droz; Lille, Giard (Publications romanes et françaises, 42), 1954, 181 p. (ici p. 33, no 41)
    Compte rendu: André Goosse, dans Revue belge de philologie et d'histoire, 33:3, 1955, p. 645-646. [Pers]
  • Woledge, Brian, Bibliographie des romans et nouvelles en prose française antérieurs à 1500. Supplément 1954-1973, Genève, Droz (Publications romanes et françaises, 130), 1975, 139 p. (ici p. 33, no 41)
    Compte rendu: Omer Jodogne, dans Revue belge de philologie et d'histoire, 57:4, 1979, p. 1083-1084.
Généralités
  • Ruby, Christine, « Ciperis de Vignevaux », Dictionnaire des lettres françaises: le Moyen Âge, éd. Geneviève Hasenohr et Michel Zink, Paris, Fayard, 1992, p. 300.
    Réimpr.: Paris, Fayard (La Pochothèque), 1994.
  1. Première version en alexandrins

    Titre:Le livre de Ciperis de Vignevaulz (ms. 1637, expl.)
    Date:Avant 1415
    Langue:Français
    Genre:Chanson de geste
    Forme:7895 alexandrins
    Contenu: 
    Incipit:(début manque)
    par l'accord dez barons et la communaulté
    en ung jour le plevi, l'autre l'eust espousé...
    Explicit:...et celui qui l'escript, c'om nomme Brienchon,
    en la fin a eulz tous leur doint salvacion.
    Explicit le livre de Ciperis de Vignevaulz
    et sez XVII filz qui furent bons vassaulz.
    Manuscrits
    1. Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 1637, f. 52-142
    2. Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 24726, 1555
      Extraits copiés par Claude Fauchet
    Éditions modernes
    • Kaphengst, August, Quellenuntersuchung, Inhaltsanalyse und Textprobe aus Ciperis de Vignevaux, Greifswald, Adler, 1913, 133 p. [HT] [IA]
      Édition partielle.
    • A Critical Edition of Ciperis de Vignevaux, with introduction, notes, and glossary by William Sledge WoodsChapel Hill, University of North Carolina Press (Studies in the Romance Languages and Literature, 9), 1949, v + 229 p.
      Dictionnaires: DEAF CiperisW
    Traductions modernes
    Études
    • Badalo-Dulong, Claude, "Ciperis de Vignevaux", chanson de geste du début du XVe siècle. Étude et édition, diplôme d'archiviste paléographe, École nationale des chartes, Paris, 1945. — Résumée dans Positions des thèses de l'École des chartes, 1945, p. 21-25.
      Thèse non déposée aux Archives nationales de France.
    • Badalo-Dulong, Claude, « Ciperis de Vignevaux », Romania, 71, 1950, p. 68-78.
    • Collomp, Denis, « L'écho des bourgeois de Calais dans Theseus de Cologne et Ciperis de Vignevaux », "Plaist vos oïr bone cançon vallant?" Mélanges de langue et de littérature médiévales offerts à François Suard, éd. Dominique Boutet, Marie-Madeleine Castellani, Françoise Ferrand et Aimé Petit, Lille, éditions du Conseil scientifique de l'Université Charles-de-Gaulle-Lille III, 1999, t. 1, p. 183-195.
    • Dinaux, Arthur, Les trouvères artésiens, Paris, Téchener; Valenciennes, Bureau des Archives du Nord (Trouvères, jongleurs et ménestrels du Nord de la France et du Midi de la Belgique, 3), 1843, vii + 483 p. (ici p. 91-92) [GB] [IA]
      Réimpression:
      • Genève, Slatkine Reprints, 1969
    • Fauchet, Claude, Recueil de l'origine de la lange et poesie françoise, ryme et romans plus les noms et sommaire des œuvres de CXXVII poetes François, vivans avant l'an MCCC, Paris, Mamert Patisson, 1581, p. 115-116. [Gall]
    • Heintze, Michael, « Ciperis de Vignevaux: l'origine de la famille royale dans l'épopée française », Au carrefour des routes d'Europe: la chanson de geste. Tome II. Xe congrès international de la Société Rencesvals pour l'étude des épopées romanes, Strasbourg, 1985, Aix-en-Provence, Publications de l'Université de Provence (Senefiance, 21), 1987, p. 659-673.
    • Krappe, Alexander Haggerty, « The date of Ciperis de Vignevaux », Modern Language Notes, 49:4, 1934, p. 255-260. [Jstor] DOI: 10.2307/2912464
    • Krappe, Alexander Haggerty, et Arpad Steiner, « The date of Ciperis de Vignevaux », Modern Language Notes, 50:5, 1935, p. 343-346. [Jstor] DOI: 10.2307/2912527
    • Machovich, Viktor, Ciperis de Vignevaux, Budapest, Université de Budapest (Bibliothèque de l'Institut français à l'Université de Budapest, 7), 1948.
    • Paris, Paulin, « Cipéris de Vignevaux », Histoire littéraire de la France, Paris, Firmin Didot, t. 26, 1873, p. 19-40. [GB] [IA]
    • Roussel, Claude, « La fonction royale dans Ciperis de Vignevaux », Bien dire et bien aprandre, 18, 2000, p. 139-152.
    • Steiner, Arpad, « The date of Ciperis de Vignevaux », Modern Language Notes, 49:8, 1934, p. 559-561. [Jstor] DOI: 10.2307/2911649
  2. Seconde version en alexandrins

    Titre: 
    Date: 
    Langue:Français
    Genre: 
    Forme:Alexandrins
    Contenu: 
    Incipit: 
    Explicit: 
    Manuscrit
    1. Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 24726, fin XVI
    Éditions modernes
    Traductions modernes
    Études
  3. Version en prose

    Titre: 
    Date:Avant 1469
    Langue:Français
    Genre: 
    Forme:Prose
    Contenu:Version remaniée du texte en alexandrins.
    Incipit:En l'an six cens et .xxxij. regnoit en France ung roy nommé Clotaire et fut le .xiij. roy qui tint le royaulme, mais ce ne fut pas se Clotaire qui fut filz du roy Clovis. Ce Clotaire .xiij. roy eut trois filz, c'est assavoir Dangobert qui estoit l'aisné.
    En ce temps avoit a Orleans ung duc que on appelloit Marcus a qui Clotaire le roy envoya Phelippes, son maisné filz; et avoit ce duc une tres belle fille que on nommoit Clarice...
    Explicit:... et depuis plusieurs seigneurs de France ont moult augmentés l'abeye de joyaux, de relicques, et les papes de Ronme ont donné de indulgences et de pardons a ceulx qui y vont en pelerinage.
    Et quant Siperis revint en France, il trouva Ludovis mort; lors fut couronné roy et maintint le royalme en paix environ sept ans, et puis fut Thieri roy aprés.
    Explicit.
    Manuscrit
    1. Bruxelles, Bibliothèque royale de Belgique, 3576-3577 [⇛ Description]
    Éditions anciennes
    1. L'hystoire plaisante et recreative faisant mention des prouesses et vaillances du noble Sypperis de Vinevaulx
      Paris, Veuve Jean Saint-Denis, [s. d.]
      ARLIMA: EA391   USTC: 95694
    2. L'hystoire plaisante et recreative faisant mention des prouesses et vaillances du noble Syperis de Vinevaulx et de ses dix sept filz
      Paris, Nicolas Chrestien, [s. d.]
      ARLIMA: EA392   USTC: 57031
    3. Syperis de Vinevaulx
      Paris, Jean Bonfons, [s. d.]
      ARLIMA: EA393   USTC: 95696
    4. L'hystoire plaisante et recreative faisant mention des prouesses et vaillances du noble Syperis de Vinevaulx et de ses dix sept filz
      Paris, Pierre Sergent pour [Guillaume de Bossozel], 1537
      ARLIMA: EA394   USTC: 76985
    Éditions modernes
    • Paris, Silvestre, 1842.
      Reproduction de l'édition de Jean Bonfons.
    • Un mito alla corte di Borgogna: "Ciperis de Vignevaux" in prosa. Edizione con note critiche e commento linguistico-letterario a cura di Laura Ramello, Alessandria, Edizioni dell'Orso (Scrittura e scrittori, 27), 2012, 129 p.
    Traductions modernes
    • en italien:
      • Ramello 2012 (voir sous Éditions modernes)
    Études
Rédaction: Laurent Brun
Compléments: Laura Ramello
Dernière mise à jour: 4 juin 2016