Creative Commons License
Cette notice est mise à disposition en vertu d'un contrat Creative Commons.
logo arlima

Moralité a cincq personnages

Bibliographie

Titre:Moralité a cincq personnages (ms., inc.)
Date:Vers 1484-1485
Commanditaire: 
Langue:Français
Genre: 
Forme:1692 vers
Contenu:

Deux bergers, le Grand et le Petit, évoquent avec nostalgie l'époque heureuse où le monde vivait en paix et vertueusement. De cet âge d'or les deux bergers rappellent les figures les plus représentatives, bibliques essentiellement [v. 1-183].

L'arrivée de Justice met un terme à leur énumération. Elle leur explique les raisons des changements présents en rejetant sur eux la responsabilité des malheurs qui les accablent. Le Grand réplique en désignant comme cause de tous les maux un paillard esglanter planté au plus bel de France. Les bergers font appel à un autre berger, Conseil, pour qu'il leur explique la venue de l'églantier en France: c'est une malle pastorelle nommée Division qui l'a introduit. Cet arbre a tari la fontaine de Justice où les bergers menaient leurs troupeaux [v. 184-752].

Le Grand et le Petit s'accusent mutuellement. Justice situe les responsabilités de chacun et invite les bergers à arracher l'arbre. L'action se précipite. Le Grand et le Petit s'arment de leurs instruments et rasent l'arbre. La fontaine de Justice jaillit à nouveau [v. 753-1034].

Justice décide de confier la garde de la fontaine à un berger. Un long débat s'engage pour savoir qui, parmi les illustres figures de l'Antiquité et d'un passé moins lointain, aura la charge de garder la précieuse fontaine. C'est Paris, fils de Priam, qui est désigné. S'il est mort, il est possible de confier la garde de la fontaine à un Paris de plus grant renom, la ville qui porte son nom [1035-1234].

Justice explique en détail à Paris le fonctionnement de la fontaine, des pipos qui la composent. Après avoir rappelé le Grand et le Petit à leurs devoirs mutuels, elle prend congé, non sans avoir averti les bergers qu'elle reviendra pour demander des comptes. La pièce se termine sur les recommandations de Conseil à Paris. Si Paris les suit à la lettre, les temps heureux reviendront [v. 1235-1691].

Incipit: Le Petit:
Quant premier Pan sa fleucte compousa
de beaux rouseaulx qu'Amour luy dispousa,
Dieu des bergiers, [qu]el temps devoyt [on dire] !
Le Grant:
Quant Orpheüs de sa lire chanta...
Explicit:... Dieu doint que jamaiz n'ait rabas,
mes luy soit vray obeïssant
et prenéz en gré nous esbaz.
Deo gracias.
Voir aussi: 
Manuscrits
  1. Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 25467, f. 1r-47r [⇛ Description]
Éditions modernes
  • La moralité à cinq personnages du ms. B.N. fr. 25467, éditée avec introduction, notes et glossaire par Joël Blanchard, Genève, Droz (Textes littéraires français, 356), 1988, 136 p.
Études
  • Arden, Heather, Fool's Plays: A Study of Satire in the "Sottie", London, New York et Melbourne, Cambridge University Press, 1980, ix + 214 p.
  • Aubailly, Jean-Claude, Le monologue, le dialogue et la sottie. Essai sur quelques genres dramatiques de la fin du Moyen Âge et du début du XVIe siècle, Paris, Champion (Bibliothèque du XVe siècle, 41), 1976, 561 p.
  • La farce de Maistre Pathelin et ses continuations "Le nouveau Pathelin" et "Le testament de Pathelin". Introduction, traduction et notes par Jean-Claude Aubailly, Paris, Société d'édition d'enseignement supérieur (Bibliothèque du Moyen Âge), 1979, 248 p.
    Compte rendu: H. Lewicka, dans Studi francesi, 79, 1982, p. 108-111
  • Beck, J., « La place de la moralité de Bien Avisé, Mal Avisé dans le théâtre en France au Moyen Âge », Le théâtre français des années 1450-1550: état actuel des recherches, éd. Olga Anna Duhl, Dijon, Université de Bourgogne, Centre de recherches "Le texte et l'édition" (Le texte et l'édition, 10), 2002, p. 15-24.
  • Blanchard, Joël, « Une bergerie politique de la fin du XVe siècle: la Moralité à cinq personnages du ms. B. N., fr. 25467 », Revue des langues romanes, 83, 1979, p. 199-209.
  • Blanchard, Joël, « La moralité juge du pouvoir: théâtre et politique aux lendemains du règne de Louis XI », Romania, 109, 1988, p. 354-377.
  • Blanchard, Joël, et Jean-Claude Mühlethaler, Écriture et pouvoir à l'aube des temps modernes, Paris, Presses universitaires de France (Perspectives littéraires), 2002, 230 p.
  • Boudet, J.-P., « Faveur, pouvoir et solidarités sous le règne de Louis XI: Olivier le Daim et son entourage », Journal des savants, 1987, p. 219-257.
  • Bouhaïk, Marie, La Basoche et le théâtre comique: identité sociale, pratiques et culture des clercs de justice (Paris, 1420-1550), thèse de doctorat, Université de Paris VII, 2004, 484 p. [theses.fr]
  • Chéreau, Achille, Catalogue d'un marchand libraire du XVe siècle tenant boutique à Tours, avec notes explicatives, Paris, Académie des bibliophiles, 1868, 66 p. [IA]
  • Cohen, Gustave, Études d'histoire du théâtre en France au Moyen Age et à la Renaissance, Paris, Gallimard, 1956, 453 p. (ici p. 251-255)
  • Harvey, Howard Graham, The Theatre of the Basoche: The Contribution of the Law Societies to French Mediaeval Comedy, Cambridge, Harvard University Press (Harvard Studies in Romance Languages, 17), 1941, vi + 255 p.
  • Hemlich, Werner, Die Allegorie im französischen Theater des 15. und 16. Jahrhunderts, Tübingen, Niemeyer (Beihefte zur Zeitschrift für romanische Philologie, 156), 1976, xii + 404 p.
  • Moralités françaises. Réimpression fac-similé de vingt-deux pièces allégoriques imprimées aux XVe et XVIe siècles, avec une introduction de Werner Hemlich, Genève, Slatkine, 1980, xxxi + 881 et 682 p.
  • Julleville, L. Petit de, Répertoire du théâtre comique en France au Moyen-Âge, Paris, Cerf, 1886, vi + 409 p. (ici p. 97, no 58) [Gall] [GB] [IA]
    Réimpression:
    • Genève, Slatkine Reprints, 1967
  • Rousse, Michel, « Pathelin est notre première comédie », Mélanges de langue et de littérature médiévales offerts à Pierre Le Gentil, professeur à la Sorbonne, par ses collèques, ses élèves et ses amis, Paris, Société d'édition d'enseignement supérieur et Centre de documentation universitaire, 1973, p. 753-758.
  • Runnalls, G. A., « Émile Picot's fichier: an under-used source of information », Tréteaux, 4, 1982, p. 15-20. — Réimpr.: Runnalls, Graham A., Études sur les mystères. Un recueil de 22 études sur les mystères français, suivi d'un répertoire du théâtre religieux français du Moyen Âge et d'une bibliographie, Paris, Champion (Varia, 14), 1998, p. 397-411.
  • Runnalls, G. A., « Towards a typology of medieval French play manuscripts », The Editor and the Text. Essays in Honour of A. J. Holden, éd. Philip E. Bennett et Graham A. Runnalls, Edinburgh, Edinburgh University Press, 1990, p. 96-113.
    Compte rendu: D. A. Trotter, dans The Modern Language Review, 87:3, 1992, p. 741. [Jstor] DOI: 10.2307/3732986
    — Réimpr.: Runnalls, Graham A., Études sur les mystères. Un recueil de 22 études sur les mystères français, suivi d'un répertoire du théâtre religieux français du Moyen Âge et d'une bibliographie, Paris, Champion (Varia, 14), 1998, p. 367-389.
  • Runnalls, G. A., « Sponsorship and control in medieval French religious drama, 1402-1548 », French Studies, 51:3, 1997, p. 257-266. [OJ] DOI: 10.1093/fs/LI.3.257
  • Tydeman, William, éd., The Medieval European Stage, 500-1550, Cambridge, Cambridge University Press, 2001, lxii + 720 p.
Répertoires bibliographiques
  • Vielliard, Françoise, et Jacques Monfrin, Manuel bibliographique de la littérature française du Moyen Âge de Robert Bossuat. Troisième supplément (1960-1980), Paris, Centre national de la recherche scientifique, 1986-1991, 2 t., xii + 1136 p. (ici t. 2, p. 924, no 8278)
    Dictionnaires: DEAF Boss2
    Compte rendu: T. 1: Geneviève Hasenohr, dans Bibliothèque de l'École des chartes, 146:1, 1988, p. 194-195. [Pers]
Rédaction: Joël Blanchard
Dernière mise à jour: 12 août 2014