Creative Commons License
Cette notice est mise à disposition en vertu d'un contrat Creative Commons.
logo arlima

Beroul

Béroul

Biographie

XIIe siècle

Écrivain français auteur d'une version de la légende des amants Tristan et Iseut.

Bibliographie

  1. Tristan

    Titre:Aucun titre dans le ms.
    Date:Entre 1165 et 1200
    Langue:Français
    Genre:Roman
    Forme:Texte fragmentaire dont il ne reste 4487 vers octosyllabiques à rimes plates
    Contenu: 
    Incipit:[le début manque]
    Que nul senblant de rien en face.
    Com'ele aprisme son ami,
    oiez com'el la devanci:
    "Sire Tristran, por Deu le roi...
    Explicit:... Cil chiet, si se hurte a .I. post.
    Onques ne piez ne braz ne mut,
    seulement dire ne li lut:
    "Bleciez sui!" Dex! con ferus
    [la fin manque]
    Manuscrit
    1. Paris, Bibliothèque nationale de France, français, 2171 [⇛ Description]
    Éditions modernes
    • intégrales:
      • Gottfrieds von Strassburg Werke, aus den beßten Handschriften mit Einleitung und Wörterbuch herausgegeben durch Friedr. Heinr. von der Hagen, Breslau, Max, 1823, 2 t., xiv + 321 et 462 p. (ici t. 2, p. 241-303) [GB: t. 1, t. 2] [IA: t. 1-2]
      • The Poetical Romances of Tristan in French, in Anglo-Norman and in Greek Composed in the XII and XIII Centuries, edited by Francisque Michel, London, Pickering; Tristan. Recueil de ce qui reste des poëmes relatifs à ses aventures composés en françois, en anglo-normand et en grec dans les XII et XIII siècles, par Francisque Michel; Londres, Pickering; Paris, Techener, 1835-1839, 3 t. (ici t. 1, p. 1-212) [GB: t. 1-2, t. 3] [HT] [IA: t. 1, t. 2, t. 3]
      • Le roman de Tristan par Béroul et un anonyme, poème du XIIe siècle publié par Ernest Muret, Paris, Firmin Didot (Société des anciens textes français), 1903, lxxx + 256 p. [Gall] [IA]
        Comptes rendus: Johan Vising, dans Kritischer Jahresbericht über die Fortschritte der romanischen Philologie, 7:2, 1902-1903, p. 84-85. [GB] [IA: ex. 1, ex. 2] [HT] — Mussafia, A., « Per il Tristano di Beroul, ed. Muret », Romania, 34, 1905, p. 304-307. [Pers] [GB] [Gall] [IA: ex. 1, ex. 2] [HT] DOI: 10.3406/roma.1905.5410 — Tobler, Adolf, « Zu Murets Ausgabe von Berouls Tristan », Zeitschrift für romanische Philologie, 30, 1906, p. 741-745. [GB] [Gall] [IA] — Acher, Jean, « Corrections au Roman de Tristan par Béroul et un anonyme publié par M. E. Muret », Zeitschrit für romanische Philologie, 33, 1909, p. 720-725. [Gall] [IA] (Réplique: Mario Roques, dans Romania, 39, 1910, p. 409. [Pers] [Gall] [IA] [HT])
      • Constans, L., Chrestomathie de l'ancien français (IXe-XVe siècles), précédée d'un tableau sommaire de la littérature française au Moyen Âge et suivie d'un glossaire étymologique détaillé. Troisième édition soigneusement revue, Paris et Leipzig, Welter, 1906, [iii] + 244 p. (ici p. 76-77) [Gall] [GB] [IA]
        Éditions antérieures:
        • Constans, L., Chrestomathie de l'ancien français (IXe-XVe siècles) à l'usage des classes, précédée d'un tableau sommaire de la littérature française au Moyen Âge et suivie d'un glossaire étymologique détaillé, Paris, Vieweg, 1884, [iii] + xlviii + 372 p. [GB] [IA]
        • Constans, L., Chrestomathie de l'ancien français (IXe-XVe siècles), précédée d'un tableau sommaire de la littérature française au Moyen Âge et suivie d'un glossaire étymologique détaillé. Nouvelle édition soigneusement revue et notablement augmentée avec le Supplément refondu, Paris, Bouillon, 1890, [iii] + iv + xlviii + 497 p. [GB] [IA]
        Réimpressions:
        • Constans, L., Chrestomathie de l'ancien français (IXe-XVe siècles), précédée d'un tableau sommaire de la littérature française au Moyen Âge et suivie d'un glossaire étymologique détaillé. Troisième édition soigneusement revue, New York, Stechert, 1918, [iii] + 244 p.[GB] [IA]
        • Constans, L., Chrestomathie de l'ancien français (IXe-XVe siècles), précédée d'un tableau sommaire de la littérature française au Moyen Âge et suivie d'un glossaire étymologique détaillé. Troisième édition soigneusement revue, New York, Stechert, 1934, [iii] + 244 p.[IA]
      • Béroul, Le roman de Tristan, poème du XIIe siècle édité par Ernest Muret. Deuxième édition revue, Paris, Champion (Les classiques français du Moyen Âge, 12), 1922, xiv + 164 p. [IA]
        Édition antérieure:
        • Béroul, Le roman de Tristan, poème du XIIe siècle édité par Ernest Muret, Paris, Champion (Les classiques français du Moyen Âge, 12), 1913, xiv + 163 p. [Gall] [HT] [IA]
          Compte rendu: Leo Jordan, dans Literaturblatt für germanische und romanische Philologie, 36, 1915, col. 16-18. [IA] [HT]
      • The Romance of Tristran. A Poem of the Twelfth Century, éd. Alfred Ewert, Oxford, Basil Blackwell, 1939.
        Comptes rendus: A. Henry, dans Revue belge de philologie et d'histoire, 1943, p. 255-257. — M. Roques, dans Romania, 68, 1944-1945, p. 283.
      • Béroul, Le roman de Tristan, poème du XIIe siècle édité par Ernest Muret. Quatrième édition revue par L. M. Defourques, Paris, Champion (Les classiques français du Moyen Âge, 12), 1947, xvi + 173 p.
        Réimpressions:
        • 1957
        • 1962
        • 1966
        • 1967
        • 1969
        • 1972
        • 1974
        • 1979
        • 1982
        • 2000
      • Beroul / Thomas, Der Tristanroman, in Auswahl bearbeitet von Walter Mettmann, 2. verb. Aufl., Tübingen, Niemeyer (Sammlung romanischer Übungstexte, 45), 1968, xvi + 128 p.
        Édition antérieure:
        • Beroul / Thomas, Der Tristanroman, in Auswahl bearbeitet von Walter Mettmann, Tübingen, Niemeyer (Sammlung romanischer Übungstexte, 45), 1962, xvi + 128 p.
      • The Romance of Tristran. A Poem of the Twelfth Century, éd. Alfred Ewert, Oxford, Basil Blackwell, 1970.
        Compte rendu: T. B. W. Reid, dans French Studies, 25:1, 1971, p. 53-55. [OJ]
      • Tristan et Yseut. Les Tristan en vers: "Tristan" de Béroul, "Tristan" de Thomas, "Folie Tristan" de Berne, "Folie Tristan" d'Oxford, "Chèvrefeuille" de Marie de France. Édition comprenant texte, traduction nouvelle, introduction, bibliographie, documents, notes critiques et notes par Jean Charles Payen, Paris, Garnier (Classiques Garnier), 1974.
      • Tristan et Yseut. Les Tristan en vers: "Tristan" de Béroul, "Tristan" de Thomas, "Folie Tristan" de Berne, "Folie Tristan" d'Oxford, "Chèvrefeuille" de Marie de France. Édition comprenant texte, traduction nouvelle, introduction, bibliographie, documents, notes critiques et notes par Jean Charles Payen (Édition révisée et augmentée.) Édition illustrée de 16 reproductions, Paris, Garnier (Classiques Garnier), 1980, [xxii] + xxxvi + 355 p.
        Réimpressions:
        • 1982
        • 1986
        • 1989 (Bordas)
      • Béroul, Tristran and Yseut: Old French text with facing English translation by Guy R. Mermier, New York Peter Lang (American University Studies. Series II: Romance Languages and Literature, 50), 1987, xxiv + 266 p.
        Édition avec traduction anglaise en regard.
      • Béroul, Tristran et Iseut, poème du XIIe siècle par Herman Braet et Guy Raynaud de Lage, Louvain, Peeters (Ktēmata, 10-11), 1989, 2 t., 259, 208 p.
      • Tristan et Iseut. Les poèmes français. La saga norroise. Textes originaux et intégraux présentés, traduits et commentés par Daniel Lacroix et Philippe Walter, Paris, Librairie générale française (Le livre de poche, 4521. Lettres gothiques), 1989, 637 p.
        Réimpressions:
        • 1992
        • 2004
      • The Romance of Tristran by Beroul, edited by Stewart Gregory, Amsterdam et Atlanta, Rodopi (Faux Titre, 57), 1992, xxxi + 311 p.
      • Tristan et Yseut: les premières versions européennes, éd. Christiane Marchello-Nizia, Paris, Gallimard (Bibliothèque de la Pléiade, 422), 1995, lx + 1728 p.
      • Early French Tristan Poems, edited by Norris J. Lacy, Cambridge, Brewer (Arthurian Archives, 1-2), 1998, 2 t., [vii] + 315, 287 p. (ici t. 1)
        Édition avec traduction anglaise en regard.
      • Béroul, Tristano e Isotta, a cura di Gioia Paradisi, Alessandria, Edizioni dell'Orso (Gli Orsatti, 35), 2013, ii + 426 p.
    • partielles:
      • Bartsch, Karl, Altfranzösische Chrestomathie (VIII-XV. Jahrhundert). Chrestomathie. Grammatik. Glossar. = Chrestomathie de l'ancien français (VIIIe-XVe siècles) accompagnée d'une grammaire et d'un glossaire, Leipzig, Vogel, 1866, viii p. + 678 col. (ici col. 167-176) [GB] [IA]
        Édition d'un extrait.
      • Galliot, Marcel, Études d'ancien français. Moyen Âge et XVIe siècle. Licence – CAPES – Agrégation, Bruxelles, Paris et Montréal, Didier, 1967, 356 p. (ici p. 28-75)
        Réimpression:
        • 1972
        Édition, traduction et analyse approfondie de deux extraits.
      • Anthologie de la littérature française du Moyen Âge, IXe-XVe siècles, éd. Claude Thiry, Louvain-la-Neuve, Bruylant-Academia, 2002, 365 p. (ici p. 56-59)
        Édition d'un extrait (v. 3740-3852, éd. Muret) d'après le ms. unique.
    Traductions modernes
    • en allemand:
      • Berol, Tristan und Isolde, übersetzt von Ulrich Mölk, München, Fink (Klassische Texte des romanischen Mittelalters in zweisprachigen Ausgaben, 1), 1962, 226 p. — Réimpr.: 1991.
    • en anglais:
      • The Ways of Love: Eleven Romances of Medieval France, trad. Norma Lorre Goodrich, London, Allen and Unwin, 1965, 224 p.
        Traduction d'extraits.
      • Tristan et Iseut: modern French edition by Donald Stone, Jr., Englewood Cliffs, Prentice-Hall (Masterpieces of French Literature Series), 1966, 135 p.
      • Béroul, Tristan and Iseult, a twelfth century poem translated from the Old French by Janet Hillier Caulkins and Guy R. Mermier, Paris, Champion, 1967, 195 p.
      • The Romance of Tristan; and, the Tale of Tristan's Madness, translated together for the first time, by Alan S. Fedrick, Harmondsworth, Penguin (Penguin Classics), 1970, 171 p.
      • Lacy 1998 (voir sous Éditions modernes)
      • Gregory 1992 (voir sous Éditions modernes)
      • Wilhelm, James J., et Norris J. Lacy, éd., The Romance of Arthur: An Anthology of Medieval Texts in Translation, London et New York, Routledge, 2013, xi + 562 p. (ici p. 225-276)
        Éditions antérieures:
        • Wilhelm, James J., et Laila Zamuelis Gross, éd., The Romance of Arthur, New York, Garland, 1984, vii + 314 p.
        • Wilhelm, James J., éd., The Romance of Arthur: An Anthology of Medieval Texts in Translation, New York, Garland (Garland Reference Library of the Humanities, 1267), 1994, viii + 582 p.
        Traduction par Norris J. Lacy.
    • en espagnol:
      • Tristán e Iseo, reconstrucción en lengua castellana e introducción de Alicia Yllera, Madrid, Alianza (El libro de bolsillo. Sección Clássicos), 1984, 196 p. — Réimpr.: 1987; 1988; 1994 etc.
      • Béroul, Tristán e Iseo, traducción de Roberto Ruiz Capellán, Madrid, Cátedra (Letras universales, 21), 1985, 223 p. — Réimpr.: 1995; México, Alianza Editorial Mexicana, 1998; 1999 etc.
      • Béroul, Tristán e Iseo, introducción, traducción y notas por Victoria Cirlot, Barcelona, PPU (Textos medievales, 1), 1986, 191 p.
      • Béroul y Thomas, Tristán e Isolda, traducción y prólogo [por] Luis Zapata, México, Consejo nacional para la cultura y las artes, 1990, 156 p. — Réimpr.: 1998.
      • Béroul, Tristán e Iseo, dans La leyenda de Tristán e Iseo, éd. Isabel de Riquer, Madrid, Siruela, 1995, p. 29-113.
      • Béroul, Tristán e Isolde, adaptación al francés, Sandrine Grandelet y Laurent Divers; ilustraciones: Leonid Nepomniatchi-Livova; versión en español: Maria del Pilar Ortiz Lovillo, México, Ediciones Larousse (Clásica lectura), 2001, 81 p.
    • en français:
      • Le roman de Tristan et Iseut, renouvelé par Joseph Bédier, Paris, 1900.
        Innombrables rééditions et traductions en plusieurs langues.
      • Tristan. La merveilleuse histoire de Tristan et Iseut, de leurs folles amours et de leur fin tragique, avec toutes les aventures s'y rapportant, restituée en son entier et nouvellement écrite dans l'esprit des grands conteurs d'autrefois, selon la droite poétrie et rhétorique gallicane [par] André Mary, Paris, Gonin, 1937, 231 p. — Réimpr.: Paris, Gallimard (NRF), 1941, 242 p. — Préface de Jean Giono. Notes et gloses d'André Mary, Paris, Gallimard (Livre de poche), 1964, 256 p. — Paris, Librairie générale française (Livre de poche, 306), 1968, 255 p. — Paris, Gallimard (Folio Classique, 452), 1973, 319 p. — Paris, Gallimard (Folio Classique, 3225), 1999, 285 p.
      • Béroul, Le roman de Tristan et Yseut, traduit de l'ancien français par Daniel Grojnowski, Lausanne, Éditions Rencontre, 1971, 225 p.
        Compte rendu: P. Gallais, dans Cahiers de civilisation médiévale, 15, 1972, p. 157-158.
      • Béroul, Le roman de Tristran, version complète en français moderne par Herman Braet, Leuven, Peeters (Ktêmata, 1), 1974, xiii + 122 p. — Réimpr.: Louvain, Peeters, 1983.
        Compte rendu: G. Holtus, dans Zeitschrift für romanische Philologie, 92, 1976, p. 428-429.
      • Béroul, Le roman de Tristan, traduit de l'ancien français par Pierre Jonin, Paris, Champion (Traductions des Classiques français du Moyen Âge, 19), 1974, 183 p.
        Réimpression:
        • 1982
      • Payen 1974 (voir sous Éditions modernes)
      • Payen 1980 (voir sous Éditions modernes)
      • Braet et Raynaud de Lage 1989 (voir sous Éditions modernes)
      • Lacroix et Walter 1989 (voir sous Éditions modernes)
      • Béroul, Tristan et Iseut. Introduction, traduction et notes de Philippe Walter, dossier de Corina Stanesco, Paris, Librairie générale française (Livre de poche classique. Classiques de poche, 16072), 2000, 159 p.
    • en italien:
      • Paradisi 2013 (voir sous Éditions modernes)
    Études
    • Acher, Jean, « Corrections au Roman de Tristan par Béroul et un anonyme publié par M. E. Muret », Zeitschrit für romanische Philologie, 33, 1909, p. 720-725. [Gall] [IA]Réf. manquante!
      Compte rendu: Mario Roques, dans Romania, 39, 1910, p. 409. [Pers] [Gall] [IA] [HT]
    • Adams, Alison, et T. Hemming, « La fin du Tristan de Béroul », Le Moyen Âge, 80, 1974, p. 448-468.
    • Adams, Tracy, « Love and charisma in the Tristan et Iseut de Béroul », Philological Quarterly, 82:1, 2003, p. 1-23.
    • Albert, Sophie, « Droit et violence dans l'humiliation publique du chevalier, XIIe-XIIIe siècles », Droit et violence dans la littérature du Moyen Âge, éd. Philippe Haugeard et Muriel Ott, Paris, Classiques Garnier (Esprit des lois, esprit des lettres, 2), 2013, p. 105-119.
      Compte rendu: Stéphane Marcotte, dans Perspectives médiévales, 36, 2015, s. p. DOI: 10.4000/peme.8188
    • Anderson, Dolly Ellen, An Individual and Comparative Study of the Tense-Combinations Used in Conditional (se-) Sentences in Eight Old French Texts, Ph. D. dissertation, Cornell University, Ithaca, 1977, vi + 209 p. [PQ]
    • Andrieu, Gabriel, Jacques Piolle et May Plouzeau, Le "Roman de Tristan" de Béroul. Concordancier complet des formes graphiques occurrentes, Aix-en-Provence, Centre de recherches et d'études linguistiques, Département de littérature et Laboratoire de traitement automatique des textes, 1974.
    • Aragón Fernández, María Aurora, « Campos semánticos y recurrencia lexical en la narrativa francesa del siglo XII », Medioevo romanzo, 3, 1976, p. 66-84.
    • Athanassov, Stoyan, « Le problème de l'unité dans le Tristan de Béroul », Annuaire de l'Université de Sofia, Faculté des lettres, langues et littératures et germaniques, 70, 1975, p. 129-158.
    • Augier, Michelle, « Le rire et les larmes dans le Tristan de Béroul », Mélanges d'histoire littéraire, de linguistique et de philologie romanes offerts à Charles Rostaing par ses collègues, ses élèves et ses amis, éd. Jacques De Caluwé, Jean-Marie d'Heur et René Dumas, Liège, Association des romanistes de l'Université de Liège, 1974, t. 1, p. 41-48.
    • Bar, Francis, « Le premier serment ambigu d'Iseut dans le poème de Béroul », Bulletin bibliographique de la Société internationale arthurienne = The Bibliographical Bulletin of the International Arthurian Society, 29, 1977, p. 181-184.
    • Barbier, Paul, « Lexicographical notes on French words », French Studies, 1:2, 1947, p. 115-128. [OJ] DOI: 10.1093/fs/1.2.115
    • Baron, Francis-Xavier, « Visual presentation in Béroul's Tristan », Modern Language Quarterly, 33, 1972, p. 99-112.
    • Batany, Jean, « Le manuscrit de Béroul: un texte difficile et un univers mental qui nous dérange », La légende de Tristan au Moyen Âge. Actes du colloque des 16 et 17 janvier 1982, Université de Picardie, Centre d'études médiévales, éd. Danielle Buschinger, Göppingen, Kümmerle (Göppinger Arbeiten zur Germanistik, 355), 1982, p. 35-48.
    • Batany, Jean, « Le Tristan de Béroul: une tragédie ludique », L'hostellerie de pensée. Études sur l'art littéraire au Moyen Âge offertes à Daniel Poirion par ses anciens élèves, éd. Michel Zink et Danielle Bohler, Paris, Presses de l'Université de Paris-Sorbonne (Cultures et civilisations médiévales, 12), 1995, p. 27-39.
    • Baumgartner, Emmanuèle, « "A la cour, il y avait trois barons" (Béroul, v. 581) », Medioevo romanzo, 25, 2001-2002, p. 269-283.
    • Bayrav, Süheyla, Symbolisme médiéval: Béroul, Marie, Chrétien, Paris, Presses universitaires de France; Istanbul, Matbaasi (Publications de la Faculté des lettres d'Istanbul, 672), 1957, 232 p.
    • Bédier, Joseph, « La mort de Tristan et Iseut, d'après le manuscrit fr. 103 de la Bibliothèque nationale comparé au poème allemand d'Eilhart d'Oberg », Romania, 15, 1886, p. 481-510. [Pers] [GB] [Gall] [IA] [HT] DOI: 10.3406/roma.1886.5938
    • Bell, Alexander, « A note on Iseult's dream », Medium Ævum, 43, 1974, p. 264.
    • Bennett, Philip E., « The literary source of Béroul's Godoïne », Medium Ævum, 42, 1973, p. 133-140.
    • Bennett, Philip E., « Jugement de Dieu, parole d'auteur. Béroul et le débat sur l'intentionnalité au XIIe siècle », Tristan und Isolde: unvergängliches Thema der Weltkultur. XXX. Jahrestagung des Arbeitskreises "Deutsche Literatur des Mittelalters" (Greifswald/Deutschland-Allemagne) = Tristan et Iseut: un thème éternel dans la culture mondiale. 30e Congrès du Cercle de travail de la littérature allemande au Moyen Âge (Mont-Saint-Michel, 27. September-1. Oktober 1995), éd. Danielle Buschinger et Wolfgang Spiewok, Greifswald, Reineke-Verlag (Wodan, 57. Serie 3: Tagesbände und Sammelschriften, 33; Greifswalder Beiträge zum Mittelalter, 44), 1996, p. 13-25.
    • Berthelot, Anne, Tristan et Yseut: Béroul, Thomas, Paris, Nathan (Balises, 25), 1991, 143 p.
    • Bertolucci Pizzorusso, Valeria, « Béroul e il suo Tristano », Medioevo romanzo, 25, 2001-2002, p. 211-220.
    • Beyerle, Dieter, « Zu König Markes Monolog — Béroul, v. 271-72 », Romanistisches Jahrbuch, 17, 1966, p. 55-57.
    • Bianciotto, Gabriel, « Béroul », Dizionario critico della letteratura francese, éd. Franco Simone, Torino, Unione tipografico-editrice torinese, 1972, t. 1, p. 127-130.
    • Bichon, Jean, L'animal dans la littérature française au XIIe et au XIIIe siècles, Lille, Service de reproduction des thèses, Université de Lille III, 1976, 2 t., 923 p.
    • Bik, Elisabeth J., « Les interventions d'auteur dans le Tristan de Beroul », Neophilologus, 56, 1972, p. 31-42.
    • Blakeslee, Merritt, « Tristan the trickster in the Old French Tristan poems », Cultura neolatina, 44, 1984, p. 167-190.
    • Blakeslee, Merritt, « "Mal d'Acre, Malpertuis" and the date of Beroul's Tristran », Romania, 106, 1985, p. 145-172.
    • Blakey, Brian, « On the text of Béroul's Tristran », French Studies, 21:2, 1967, p. 99-103. [OJ] DOI: 10.1093/fs/XXI.2.99
    • Blakey, Brian, « Truth and falsehood in the Tristan of Béroul », History and Structure of French: Essays in the Honour of Professor T. B. W. Reid, éd. F. J. Barnett, A. D. Crow, C. A. Robson, W. Rothwell et S. Ullmann, Oxford, Blackwell, 1972, p. 19-29.
    • Blakey, Brian, « Further comments on the text of Beroul's Tristan », French Studies, 30, 1976, p. 129-139.
    • Bloch, R. Howard, « Tristan, the myth of state and the language of the self », Yale French Studies, 51, 1974, p. 61-81.
    • Bloch, R. Howard, Medieval French Literature and Law, Berkeley, Los Angeles et London, University of California Press, 1977, xii + 267 p.
    • Bogdanow, Fanni, « Theme and character: the two faces of king Marc », Actes du XIVe Congrès international arthurien: Rennes, 16-21 août 1984, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 1985, t. 1, p. 89-109.
    • Bonafin, Massino, « Le maschere del trickster (Tristano et Renart) », L'immagine riflessa, 9:1-2, 2000, p. 181-196.
    • Bossert, A., La légende chevaleresque de Tristan et Iseult. Essai de littérature comparée, Paris, Hachette, 1902, vi + 280 p. [IA]
    • Braet, Herman, « Les amants dans la forêt. À propos d'un passage du Tristan de Béroul », Mélanges de langue et de littérature du Moyen Âge offerts à Teruo Sato, professeur honoraire à l'Université Waseda par ses amis et collègues. Partie I, Nagoya, Centre d'études médiévales (Cahiers d'études médiévales, numéro spécial), 1973, p. 1-7.
      Compte rendu: W. Rothwell, dans French Studies, 33:2, 1979, p. 177-178. [OJ] DOI: 10.1093/fs/XXXIII.2.177
    • Braet, Herman, « Remarques sur le texte de Béroul », Medioevo romanzo, 3, 1976, p. 345-349.
    • Braet, Herman, « Remarques sur le texte de Béroul », Zeitschrift für französische Sprache und Literatur, 87, 1977, p. 49-52.
    • Braet, Herman, « Sur le texte de Tristan de Béroul », Medioevo romanzo, 4, 1977, p. 294-300.
    • Braet, Herman, « Sur l'élision de "li" (pronom atone) chez Béroul », Revue de linguistique romane, 41, 1977, p. 77-80.
    • Breeze, Andrew, « Beroul's Frise and la mer de Frise », French Studies Bulletin, 29, n° 108, 2008, p. 57-59. [OJ] DOI: 10.1093/frebul/ktn021
    • Bromiley, Geoffrey N., « A note on Béroul's foresters », Tristania, 1:1, 1975, p. 61-73.
    • Bromiley, Geoffrey N., « Andret and the tournament episode in Béroul's Tristran », Medium Ævum, 46, 1977, p. 181-195.
    • Bromiley, Geoffrey N., « The order of the forest episodes in Béroul's Tristan », Neuphilologische Mitteilungen, 79, 1978, p. 411-421.
    • Brook, Leslie C., « Brengain's pretence and Beroulian narrative », French Studies Bulletin, 6, n° 18, 1986, p. 1-3. [OJ] DOI: 10.1093/frebul/6.18.1
    • Burns, Jane E., « How lovers lie together: infidelity and fictive discourse in the Roman de Tristan », Tristan and Isolde: A Casebook, éd. Joan Tasker Grimbert, New York et London, Garland, 1995, p. 75-93.
    • Busby, Keith, « Le Tristan de Béroul en tant qu'intertexte », Continuations: Essays on Medieval French Literature and Language in Honor of John L. Grigsby, éd. Norris J. Lacy et Gloria Torrini-Roblin, Birmingham, Summa Publications, 1989, p. 19-38.
    • Buschinger, Danielle, « Le rôle de l'ermite chez Béroul, Eilhart et les dérivés du Tristrant allemand », Exclus et systèmes d'exclusion dans la littérature et la civilisation médiévale, Senefiance, 5, 1978, p. 268-280.
    • Buschinger, Danielle, « Le rendez-vous épié dans le verger dans les romans de Tristan de Béroul, d'Eilhart von Oberg et de Gottfried von Straßburg, ou la mise en scène de l'amour », Remembrances et resveries. Hommage à Jean Batany, éd. Huguette Legros, Denis Hüe, Joël Grisward et Didier Lechat, Orléans, Paradigme (Medievalia, 58), 2006, p. 21-27.
    • Caulkins, Janet H., « Béroul's concept of love as revealed in Tristan et Iseult », Bulletin bibliographique de la Société internationale arthurienne = The Bibliographical Bulletin of the International Arthurian Society, 21, 1969, p. 150.
    • Caulkins, Janet H., « The meaning of "pechié" in the Romance of Tristram by Beroul », Romance Notes, 13, 1972, p. 545-549.
    • Caulkins, Janet H., « Le jeu du surnaturel et du féodal dans le Tristan de Béroul », Mélanges d'histoire littéraire, de linguistique et de philologie romanes offerts à Charles Rostaing par ses collègues, ses élèves et ses amis, éd. Jacques De Caluwé, Jean-Marie d'Heur et René Dumas, Liège, Association des romanistes de l'Université de Liège, 1974, t. 1, p. 131-140.
    • Chernack Zovic, N., Les espaces de la transgression dans le "Tristan" de Béroul, Bern, Lang (Studies in the Humanities, Literature, Politics, Society, 19), 1996.
    • Chiron, Pascale, et Fabienne Pomel, « Le jeu de la réversibilité dans le Tristan de Béroul », Tristan und Isolde: unvergängliches Thema der Weltkultur. XXX. Jahrestagung des Arbeitskreises "Deutsche Literatur des Mittelalters" (Greifswald/Deutschland-Allemagne) = Tristan et Iseut: un thème éternel dans la culture mondiale. 30e Congrès du Cercle de travail de la littérature allemande au Moyen Âge (Mont-Saint-Michel, 27. September-1. Oktober 1995), éd. Danielle Buschinger et Wolfgang Spiewok, Greifswald, Reineke-Verlag (Wodan, 57. Serie 3: Tagesbände und Sammelschriften, 33; Greifswalder Beiträge zum Mittelalter, 44), 1996, p. 83-94.
    • Chocheyras, Jacques, Tristan et Iseut: genèse d'un mythe littéraire, Paris, Champion (Nouvelle bibliothèque du Moyen Âge, 36), 1996, 266 p.
    • Chocheyras, Jacques, « Du Tristan de Thomas au Tristan de Béroul. La querelle d'Iseut », Romania, 122:3-4, 2004, p. 507-521.
    • Chocheyras, Jacques, Réalité et imaginaire dans le "Tristan" de Béroul, Paris, Champion (Essais sur le Moyen Âge, 49), 2011, 168 p.
      Comptes rendus: Damien de Carné, dans Le Moyen Âge, 117:3, 2011, p. 684-686. DOI: 10.3917/rma.173.0651 — Yannick Mosset, « Les lieux, les mots, l’esprit: une enquête sur le processus créatif du Tristan de Béroul », Acta fabula, 12:4, 2011, s. p. [www] — Beate Langenbruch, dans Perspectives médiévales, 34, 2012, s. p. [Rev]
    • Christmann, Hans Helmut, « Sur un passage du Tristan de Béroul », Romania, 80, 1959, p. 85-87.
    • Christmann, Hans Helmut, « Nochmals zu Berols Tristan V. 4223-25 », Zeitschrift für französische Sprache und Literatur, 76, 1966, p. 243-245.
    • Clédat, Léon, « L'épopée courtoise », Histoire de la langue et de la littérature française des origines à 1900, éd. L. Petit de Julleville, Paris, Colin, 1896-1899, t. 1, p. 254-340. (ici p. 259-272) [GB: t. 1, t. 2, t. 3, t. 4, t. 5, t. 6, t. 7, t. 8] [IA: t. 1, t. 2, t. 3, t. 4, t. 6, t. 7, t. 8]
    • Combarieu du Grès, Micheline de, « Le jour et la nuit dans le Roman de Tristan de Béroul », Tristania, 11:1, 1976, p. 12-31.
    • Corbellari, Alain, « Tristan et Iseut sous le pin: Béroul vu par trois adaptateurs », L'amour des lettres. Festschrift für Walter Lenschen, éd. A. Schwarz et A. Vacek, Bern, Peter Lang, 1999, p. 37-48.
    • Corbellari, Alain, « Béroul et les choses », Tristania, 20, 2000, p. 41-57.
    • Corbellari, Alain, « Des fenêtres ouvertes sur la mémoire: du Tristan de Béroul à Ysaÿe le Triste », Par la fenestre. Études de littérature et de civilisation médiévales, éd. Chantal Connochie-Bourgne, Senefiance, 49, 2003, p. 105-113.
    • Cormier, Raymond J., « Tristan and the noble lie », Studies in the Humanities, 4, 1974, p. 10-14.
    • Cortés Zaborras, Carmen, Diccionario morfológico de francés medieval. Vol. I: "Le roman de Tristan" de Béroul, A-J. Vol. II: "Le roman de Tristan" de Béroul, K-Z, [Málaga], Ediciones del Grupo de investigación traductología, [2001], 2 t., 1421 + 1448 p. [GIT]
      Compte rendu: Rodrigo López Carrillo, dans Çédille, 1, 2005, p. 110-111. [www]
    • Cross, Jacqueline B., A Reevaluation of Béroul's "Roman de Tristan": An Ambiguous Romance, Ph. D. dissertation, University of Kentucky, 1972.
    • Curtis, R. L., « Le philtre mal préparé: le thème de la réciprocité dans l'amour de Tristan et Yseut », Mélanges de langue et de littérature du Moyen Âge et de la Renaissance offerts à Jean Frappier, professeur à la Sorbonne, par ses collègues, ses élèves et ses amis, éd. Jean Charles Payen et Claude Régnier, Genève, Droz (Publications romanes et françaises, 112), 1970, t. 1, p. 195-206.
    • Debièvre, Monique, « Essai d'application des méthodes de la statistique linguistique au problème posé par l'attribution du texte de la version française du Roman de Tristan », Études de statistique linguistique, éd. Jean David et Robert Martin, Paris, Centre d'analyse syntaxique de l'Université de Metz (Recherches linguistiques, 3), 1977, p. 35-54.
    • De Caluwé, Jacques, « La chapelle du "saut Tristan". Notes sur quelques vers de Béroul », Hommage au professeur Maurice Delbouille, Marche romane, n° spécial, 1973, p. 223-230.
    • Defourques, L. M., « Corrections », Romania, 70, 1948, p. 98.
    • Delage, M. J., « Quelques notes sur Chrétien de Troyes et le roman de Tristan », Mélanges de langue et littérature françaises du Moyen Âge offerts à Pierre Jonin, Senefiance, 7, 1979, p. 211-219.
    • Delbouille, Maurice, « Le nom du nain Frocin(e) », Mélanges de linguistique et de littérature romanes à la mémoire d'István Frank, s.l., Universität des Saarlandes, 1957, p. 191-203.
    • Delbouille, Maurice, « Le premier roman de Tristan », Cahiers de civilisation médiévale, 5, 1962, p. 273-286 et 419-435.
    • Delbouille, Maurice, « À propos du Tristan d'Eilhart d'Oberg », Études de philologie romane et d'histoire littéraire offertes à Jules Horrent à l'occasion de son soixantième anniversaire, éd. Jean-Marie D'Heur et Nicoletta Cherubini, Liège, s. n., 1980, p. 115-121.
    • Ditmas, Edith M. R., « King Arthur in Béroul's Tristan », Bulletin bibliographique de la Société internationale arthurienne = The Bibliographical Bulletin of the International Arthurian Society, 21, 1969, p. 161.
    • Ditmas, Edith M. R., « The invention of Tintagel », Bulletin bibliographique de la Société internationale arthurienne = The Bibliographical Bulletin of the International Arthurian Society, 23, 1971, p. 131-136.
    • Ditmas, Edith M. R., « The Round Table at Stirling », Bulletin bibliographique de la Société internationale arthurienne = The Bibliographical Bulletin of the International Arthurian Society, 26, 1974, p. 16-196.
    • Donà, Carlo, "Trubert", o la carriera di un furfante: genesi e forme di un antiromanzo medievale, Parma, 1994.
    • Dubuis, Roger, « "Dru" et "druerie" dans le Tristan de Beroul », Mélanges de langue et littérature françaises du Moyen Âge offerts à Pierre Jonin, Senefiance, 7, 1979, p. 221-231.
    • Dufournet, Jean, « Étude de l'épisode du roi Marc dans la hutte des amants (Béroul, Tristan, vers 1943-2062) », L'information littéraire, 27, 1975, p. 79-87.
    • Dufournet, Jean, « Présence et fonction de la lèpre dans le Tristan de Béroul », Mélanges de linguistique, de littérature et de philologie médiévales offerts à Jean-Robert Smeets, éd. Q. I. M. Mok, I. I. Spiele and P. E. R. Verhuyck, Leiden, s. n., 1982, p. 87-101.
    • Dufresne, Monique, et Fernande Dupuis, « Les constructions impersonnelles et l'expression du nombre en français médiéval », Évolutions en français. Études de linguistique diachronique, éd. Benjamin Fagard, Sophie Prévost, Bernard Combettes et Olivier Bertrand, Bern, Lang (Sciences pour la communication, 68), 2006, p. 45-62.
    • Dussol, Étienne, « À propos du Tristan de Béroul: du mensonge des hommes au silence de Dieu », "Et c'est la fin pour quoy sommes ensemble": hommage à Jean Dufournet, professeur à la Sorbonne: littérature, histoire et langue du Moyen Âge, éd. Jean-Claude Aubailly et al., Paris, Champion (Nouvelle bibliothèque du Moyen Âge, 25), 1993, t. 2, p. 525-533.
    • Ewert, A., « On the text of Beroul's Tristan », Studies in French Language and Mediaeval Literature Presented to Mildred K. Pope by Pupils, Colleagues and Friends, Manchester, Manchester University Press (Publications of the University of Manchester, 268), 1939, p. 89-98.
    • Ferguson, Gary, « Symbolic sexual inversion and the construction of courtly manhood in two French romances », Arthurian Yearbook, 3, 1993, p. 203-213.
    • Flori, Jean, « Amour et chevalerie dans le Tristan de Béroul », Tristan-Tristrant. Mélanges en l'honneur de Danielle Buschinger à l'occasion de son 60e anniversaire, éd. André Crépin et Wolfang Spiewok, Greifswald, Reineke-Verlag (Wodan, 66; Reihe 3: Tagungsbände und Sammelschriften, 37; Greifswalder Beiträge zum Mittelalter, 53), 1996, p. 169-176.
    • Foehr-Janssens, Yasmina, « Un poétique de la peur chez Béroul? », Regards croisés sur le Tristan de Béroul, éd. Catherine Croizy-Naquet et Anne Paupert, Textuel, 66, 2012, p. 43-57.
    • Formisano, Luciano, « Tristano al Mal Pas », Medioevo romanzo, 25, 2001-2002, p. 301-311.
    • Franceschini, Barbara, « Ephémeros. Per un'analisi dei caratteri nel Tristano di Thomas e di Béroul », Cultura neolatina, 61, 2001, p. 276-299.
    • Frappier, Jean, « Sur deux passages du Tristan de Béroul », Romania, 83, 1962, p. 251-258.
    • Frappier, Jean, « Note complémentaire sur l'expression au chemin fors dans le Tristan de Béroul », Romania, 84, 1963, p. 77-79.
    • Frappier, Jean, « Structure et sens du Tristan: version commune, version courtoise », Cahiers de civilisation médiévale, 6, 1963, p. 255-280 et 441-454. [Pers] [Acad] DOI: 10.3406/ccmed.1963.1274 10.3406/ccmed.1963.1285
    • Frappier, Jean, « La reine Iseut dans le Tristan de Béroul », Romania, 26, 1972-1973, p. 215-228.
    • Friedman, Arlene H., Problems in Beroul's "Tristan", Boston College, 1974.
    • Friedman, Arlene H., « A case for Béroul's Tristan as an "embourgeoisement" of the Tristan legend », Cultura neolatina, 36, 1976, p. 9-32.
    • Fritz, Jean-Marie, « Béroul », Dictionnaire des lettres françaises: le Moyen Âge, éd. Geneviève Hasenohr et Michel Zink, Paris, Fayard, 1992, p. 163-164.
      Réimpr.: Paris, Fayard (La Pochothèque), 1994.
    • García Pradas, Ramón, « Lo maravilloso en el ámbito de lo erótico medieval o la imagen de un amor insólito: el caso de Tristán e Isolda », Thélème, 16, 2001, p. 47-59. [www]
    • Gingras, Francis, Érotisme et merveilles dans le récit français des XIIe et XIIIe siècles, Paris, Champion (Nouvelle bibliothèque du Moyen Âge, 63), 2002, 524 p.
      Compte rendu: Jean-René Valette, dans L'information littéraire, 58:2, 2006, p. 52-54. [Cairn]
    • Golther, Wolfgang, Die Sage von Tristan und Isolde. Studie über ihre Entstehung und Entwicklung im Mittelalter, München, Kaiser, 1887, viii + 124 p. [GB] [IA]
    • Golther, Wolfgang, Tristan und Isolde in den Dichtungen des Mittelalters und der neuen Zeit, Leipzig, Hirzel, 1907, [iii] + 465 p. [IA]
    • Gorecka, Joanna, « "Chose a coi li cuers ne s'acort." D'une confession manquée dans Tristan et Iseut de Béroul et dans Le haut livre du Graal », Jeux de la variante dans l'art et la littérature du Moyen Âge. Mélanges offerts à Anna Drzewicka par ses collègues, ses amis et ses élèves, éd. Antoni Bartosz, Katarzyna Dybeł et Piotr Tylus, Kraków, Viridis, 1997, p. 152-161.
    • Gravdal, Kathryn, « Trubert: the courtois trompé », Vilain and Courtois. Transgressive Parody in French Literature of the Twelfth and Thirteenth Century, Lincoln et London, 1989, p. 113-146.
    • Gregory, Stewart, « Notes on the text of Beroul's Tristan », French Studies, 35:1, 1981, p. 1-18. [OJ] DOI: 10.1093/fs/XXXV.1.1
    • Gregory, Stewart, « Further notes on the text of Beroul's Tristan (part one) », French Studies, 42:1, 1988, p. 1-20. [OJ] DOI: 10.1093/fs/XLII.1.1
    • Gregory, Stewart, « Further notes on the text of Beroul's Tristan (part two) », French Studies, 42:2, 1988, p. 129-149. [OJ] DOI: 10.1093/fs/XLII.2.129
    • Grigoriu, Brînduşa, "Amor" sans "desonor": une pragmatique pour Tristan et Yseult, Craiova, Editura universitaria (Études françaises), 2013, 303 p.
      Compte rendu: Colette Van Coolput-Storms, dans French Studies, 69:2, 2015, p. 228-229. [OJ] DOI: 10.1093/fs/knv009
    • Hackett, W. M., « Syntactical features common to Girart de Roussillon and Béroul's Tristan », Medieval Miscellany Presented to Eugene Vinaver by Pupils, Colleagues and Friends, éd. F. Whitehead, A. H. Diverrès et F. E. Sutcliffe, Manchester, Manchester University Press; New York, Barnes and Noble, 1965, p. 157-166.
    • Hanoset, Micheline, « Unité ou dualité du Tristan de Béroul », Le Moyen Âge, 67, 1961, p. 503-533.
    • Henry, Albert, « Du subjonctif d'imminence contrecarrée à un passage du Tristan de Béroul », Romania, 73, 1952, p. 392-407.
    • Henry, Albert, « Sur le vers 3675 du Tristan de Béroul », Romania, 96, 1975, p. 275-277.
    • Henry, Albert, « Sur les vers 711-713 du Tristan de Béroul », Mélanges de langues et de littératures romanes offerts à Carl Theodor Gossen, éd. Germán Colón et Robert Kopp, Bern, Francke; Liège, Marche Romane, 1976, t. 1, p. 359-361.
    • Henry, Albert, « Sur les vers 320-338 du Tristan de Béroul », Travaux de linguistique et de littérature, 16:1, 1978, p. 209-215.
    • Herval, René, « De la saga au roman: Tristan et Iseult », Saggi e richerche in memoria di Ettore Li Gotti, Palermo, Centro di studi filologici e linguistici siciliani, 1962, t. 2, p. 106-121.
    • Heyl, Karl, Die Theorie der Minne in den ältesten Minneromanen Frankreichs (Teildruck), Halle a. S., Karras, 1911, xi + 72 p. [HT] [IA]
    • Holden, Anthony, « Note sur la langue de Béroul », Romania, 89, 1968, p. 387-399.
    • Houdeville-Augier, Michelle, « Ville et cadre de vie dans le Tristan de Beroul », Mélanges de langue et littérature françaises du Moyen Âge offerts à Pierre Jonin, Senefiance, 7, 1979, p. 335-345.
    • Huchet, Jean-Charles, « Les masques du clerc (le Tristan de Béroul) », Médiévales, 5, 1983, p. 96-115.
    • Huchet, Jean-Charles, Tristan et le sang de l'écriture, Paris, Presses universitaires de France (Le texte rêve), 1990, 127 p.
    • Hüe, Denis, Valérie Naudet et Roger Bellon, Agrégation 2012: Béroul, Tristan. Concordancier complet des formes graphiques occurrentes, index des formes graphiques, classées par ordre alphabétique puis par fréquence. [www]
    • Hunt, Tony, « Textual notes on Béroul and Thomas: some problems of interpretation and emendation », Tristania, 1:1, 1975, p. 29-59.
    • Hunt, Tony, « Abelardian ethics and Beroul's Tristan », Romania, 98, 1977, p. 501-540.
    • Jacquin, Gérard, « Husdent, le chien de Tristan », Mélanges Georges Casbron, Angers, Presses de l'Université d'Angers, 1997, p. 99-105.
    • Jeanroy, A., « Quelques corrections au texte du Tristan de Béroul », Mélanges de philologie et d'histoire offerts à M. Antoine Thomas par ses élèves et ses amis, Paris, Champion, 1927 [réimpr.: Genève, Slatkine, 1973], p. 227-230.
    • Jodogne, Omer, « La légende de Tristan et d'Iseut interprétée par Béroul », Filološki pregled, 2, 1964, p. 261-270.
    • Jonin, Pierre, « La vengeance chez l'Iseut de Béroul et chez l'Iseut de Thomas », Neophilologus, 33, 1949, p. 207-209. [SL] DOI: 10.1007/BF01517154
    • Jonin, Pierre, « Le songe d'Yseut dans la forêt du Morois », Le Moyen Âge, 64, 1958, p. 103-114.
    • Jonin, Pierre, Les personnages féminins dans les romans français de Tristan au XIIe siècle: étude des influences contemporaines, Gap, Ophrys (Publication des Annales de la Faculté des Lettres, Aix-en-Provence. Nouvelle série, 22), 1958, 528 p.
    • Jonin, Pierre, « L'esprit celtique dans le roman de Béroul », Mélanges de langue et de littérature médiévales offerts à Pierre Le Gentil, professeur à la Sorbonne, par ses collègues, ses élèves et ses amis, Paris, Société d'édition d'enseignement supérieur et Centre de documentation universitaire, 1973, p. 409-420.
    • Jonin, Pierre, « Un phénomène de concordance: un passage du Tristan de Béroul et un conte yoruba », Romania, 94, 1973, p. 196-210.
    • Jonin, Pierre, « Sur quelques ouvertures lyriques du Tristan de Béroul », Mélanges d'histoire littéraire, de linguistique et de philologie romanes offerts à Charles Rostaing par ses collègues, ses élèves et ses amis, éd. Jacques De Caluwé, Jean-Marie d'Heur et René Dumas, Liège, Association des romanistes de l'Université de Liège, 1974, t. 2, p. 501-514.
    • Kasprzyk, Krystyna, « La pitié de Marc », Marche romane, 32, 1982, p. 15-24.
    • Keck, Anna, Die Liebeskonzeption der mittelalterlichen Tristanromane: zur Erzähllogik der Werke Bérouls, Eilharts, Thomas' und Gottfrieds, München, Fink (Beihefte zu Poetica, 22), 1998, 239 p.
    • Kelly, Douglas, « Senpres est ci et senpres la: motif repetition and narrative bifurcation in Beroul's Tristan », Voices of Conscience: Essays on Medieval and Modern French Literature in Memory of James D. Powell and Rosemary Hodgins, éd. Raymond J. Cormier, Philadelphia, Temple University Press, 1977, p. 131-142.
    • Knieschik, J., « Der czechische Tristram und Eilhart von Oberge », Sitzungsberichte der kaiserliche Akademie der Wissenschaften, Phil.-hist. Classe, 101, 1882, p. 319.
    • Koojman, Jacques, « À propos du Tristan de Béroul et du Tristan en prose », Romanische Forschungen, 91, 1979, p. 96-101.
    • Lacy, Norris J., « Irony and distance in Béroul's Tristan », Medieval and Renaissance Studies, The French Review, Special Issue 3, 1971, p. 21-29. [www] [Jstor] DOI: 10.2307/487514
    • Lacy, Norris, « Where the truth lies: fact and belief in Béroul's Tristan », Romance Philology, 52, 1999, p. 1-10.
    • Larmat, Jean, « La religion et les passions dans le Tristan de Béroul », Mélanges Jeanne Wathelet-Willem, éd. Jacques de Caluwé, Liège, Association des romanistes de l'Université de Liège, 1978, p. 327-345.
    • Leclanche, Jean-Luc, « Ne... el quel: à propos du vers 2636 du Tristan de Béroul », Romania, 97, 1976, p. 99-100.
    • Lecoy, Félix, « Sur les vers 1461-1462 du Tristan de Beroul », Romania, 80, 1959, p. 82-85.
    • Lecoy, Félix, « L'épisode du harpeur d'Irlande et la date des Tristan de Béroul et de Thomas », Romania, 86, 1965, p. 538-545.
    • Lefay-Toury, Marie-Noëlle, La tentation du suicide dans le roman français du XIIe siècle, Paris, Champion (Essais sur le Moyen Âge, 4), 1979, 209 p.
      Comptes rendus: E. Baumgartner, dans Le Moyen Âge, 87, 1981, p. 506-506. — R. Jones, dans The Modern Language Review, 76, 1981, p. 457-458. — J. C. Payen, dans Revue des langues romanes, 83:2, 1979, p. 326-335.
    • Le Gentil, P., « La légende de Tristan vue par Béroul et Thomas. Essai d'interprétation », Romance Philology, 7, 1953-1954, p. 111-129.
    • Le Gentil, Pierre, « L'épisode du Morois et la signification du Tristan de Béroul », Studia philologica et litteraria in honorem L. Spitzer, Bern, 1958, p. 267-274.
    • Legge, Mary Dominica, « Place names and the date of Béroul », Medium Ævum, 38, 1969, p. 171-174.
    • Legros, Huguette, « Du verger royal au jardin d'amour: mort et transfiguration du locus amoenus (d'après Tristan de Béroul et Cligès », Vergers et jardins dans l'univers médiéval, Senefiance, 28, 1990, p. 215-233.
    • Lepage, Yvan G., « Bestiaire des songes médiévaux », Le récit de rêve. Fonctions, thèmes et symboles, éd. Christian Vandendorpe, Québec, Nota Bene, 2005, p. 75-97.
    • Liborio, Maria Antonia, « La logique de la déception dans les romans de Tristan et Yseut », Annali dell'Istituto orientale di Napoli. Sezione romanza, 23, 1981, p. 151-163.
    • Lot, Ferdinand, « Celtica », Romania, 24, 1895, p. 321-338. (ici p. 337-338) [Pers] [GB] [Gall] [IA] [HT] DOI: 10.3406/roma.1895.5885
    • Lot, Ferdinand, « Godoïne », Romania, 35, 1906, p. 605-607. [Pers] [GB] [Gall] [IA] [HT] DOI: 10.3406/roma.1906.4927
    • Louison, Lydie, De Jean Renart à Jean Maillart. Les romans de style gothique, Paris, Champion (Nouvelle bibliothèque du Moyen Âge, 69), 2004, 1007 p.
      Comptes rendus: Élisabeth Gaucher, dans Cahiers de recherches médiévales, Comptes rendus, 2004. [Rev] — Maureen Boulton, dans Medium Aevum, 75:1, 2006, p. 157-158. [ASE, ASP] — Claude Lachet, dans Revue des langues romanes, 110:1, 2006, p. 278-280.
    • Machta, Insaf, Poétique de la ruse dans les récits tristaniens français du XIIe siècle, Paris, Champion (Essais sur le Moyen Âge, 48), 2010, 384 p.
      Comptes rendus: Caroline Foscallo, « La ruse comme clef de (re)lecture des récits tristaniens », Acta fabula, 12:7, 2011. [www] — Courtney J. Wells, dans The Medieval Review, 11.09.25. [www] — Muriel Ott, dans Perspectives médiévales, 34, 2012, s. p. [revues.org]
    • Maddox, Donald, Fictions of Identity in Medieval France, Cambridge, Cambridge University Press, 2000, xx + 295 p.
      Compte rendu: Elspeth Kennedy, dans Medium Ævum, 73:1, 2004, p. 143-145. [Jstor] DOI: 10.2307/43630728
    • Marconi, Paola, « "Per quello amor che i mena": Inferno, V, 78 e il Roman de Tristan di Béroul », L'Alighieri, XX, n. 43, 2002, p. 77-93.
    • Marnette, Sophie, Narrateur et points de vue dans la littérature française médiévale: une approche linguistique, Bern, Peter Lang, 1998, 262 p.
    • Martineau, Anne, Le nain et le chevalier. Essai sur les nains français du Moyen Âge, Paris, Presses de l'Université de Paris-Sorbonne (Traditions et croyances), 2003, 286 p.
    • Marx, Jean, « Observations sur un épisode de la légende de Tristan », Recueil de travaux offerts à M. Clovis Brunel par ses amis, collègues et élèves, Paris, Société de l'École des chartes (Mémoires et documents, 12), 1955, t. 2, p. 265-273.
    • Maurice, Jean, « L'épisode du rendez-vous épié, modèle matriciel du Tristan de Béroul », Cahiers textuel, 66, 2012, p. 91-99.
    • Méla, Charles, La reine et le Graal. La conjointure dans les romans du Graal, de Chrétien de Troyes au "Livre de Lancelot", Paris, Seuil, 1984, 479 p.
    • Ménage, René, « L'atelier Béroul ou Béroul artiste », Rercherches et travaux, 1, 1970, p. 1-4; 3, 1971, p. 7-16.
    • Ménage, René, « Sur les vers 161 et 162 du Tristan de Béroul », Romania, 93, 1972, p. 108-113.
    • Ménage, René, « L'atelier Béroul ou Béroul artiste », Romania, 95, 1974, p. 145-198.
    • Ménard, Philippe, « L'art de Béroul », Medioevo romanzo, 25, 2001-2002, p. 221-239.
    • Micha, Alexandre, « Le mari jaloux dans la littérature romanesque des XIIe et XIIIe siècles », Studi medievali, n. s., 17, 1951, p. 303-320.
    • Miyashiro, Adam, « Disease and deceit in Béroul's Roman de Tristan », Neophilologus, 89:4, 2005, p. 509-525. [SL] DOI: 10.1007/s11061-005-0523-y
    • Moignet, Gérard, « Remarques sur le pronom personnel régime dans la syntaxe du Tristan de Béroul », Mélanges de langue et de littérature médiévales offerts à Pierre Le Gentil, professeur à la Sorbonne, par ses collègues, ses élèves et ses amis, Paris, Société d'édition d'enseignement supérieur et Centre de documentation universitaire, 1973, p. 561-568.
    • Mora, Francine, « Marc en Assuérus, Iseut en Esther? Les possibles enjeux d'une réminiscence biblique dans le Tristan de Béroul », Remembrances et resveries. Hommage à Jean Batany, éd. Huguette Legros, Denis Hüe, Joël Grisward et Didier Lechat, Orléans, Paradigme (Medievalia, 58), 2006, p. 41-51.
    • Mussafia, A., « Per il Tristano di Beroul, ed. Muret », Romania, 34, 1905, p. 304-307. [Pers] [GB] [Gall] [IA: ex. 1, ex. 2] [HT] DOI: 10.3406/roma.1905.5410
      Compte rendu de:
        Le roman de Tristan par Béroul et un anonyme, poème du XIIe siècle publié par Ernest Muret, Paris, Firmin Didot (Société des anciens textes français), 1903, lxxx + 256 p. [Gall] [IA]
    • Nichols, Stephen G., Jr., « Crítica moralizante y literatura medieval: Le roman de Tristan di Béroul », Anuario de estudios medievales, 2, 1965, p. 119-135.
    • Nichols, Stephen G., Jr., « Ethical criticism and medieval literature: Le roman de Tristan de Béroul », Medieval Secular Literature: Four Essays, Berkeley et Los Angeles, University of California Press, 1965, p. 68-89.
    • Nickolaus, Keith Alexander, Marriage Fictions in Old French Secular Narratives (1150-1250), Ph. D. dissertation, University of California, Berkeley, 1998, 308 p. [PQ]
    • Noble, Peter S., « L'influence de la courtoisie sur le Tristan de Béroul », Le Moyen Âge, 75, 1969, p. 467-477.
    • Noble, Peter, « Beroul's "somewhat softened feminine view"? », The Modern Language Review, 75:4, 1980, p. 746-752. [Jstor] DOI: 10.2307/3726583
    • Noble, Peter S., « Le roi Marc et les amants dans le Tristan de Béroul », Romania, 102, 1981, p. 221-226.
    • Noble, Peter S., Beroul's Tristan and the Folie de Berne, London, Grant and Cutler, 1982, 109 p.
    • Ollier, Marie-Louise, « Le statut de la vérité et du mensonge dans le Tristan de Béroul », Tristan et Iseut, mythe européen et mondial. Actes du colloque des 10, 11 et 12 janvier 1986, éd. Danielle Buschinger, Göppingen, Kümmerle (Göppinger Arbeiten zur Germanistik, 474), 1987, p. 298-318.
    • Ollier, Marie-Louise, « Le péché selon Yseut dans le Tristan de Béroul », Courtly Literature: Culture and Context. Selected Papers from the 5th Triennial Congress of the International Courtly Literature Society, Dalfsen, The Netherlands, 9-16 August, 1986, éd. Keith Busby et Erik Kooper, Amsterdam et Philadelphia, Benjamins (Utrecht Publications in General and Comparative Literature, 25), 1990, p. 465-482.
    • Paquette, Jean-Marcel, « Notes sur quelques vers de Béroul », Tristania, 2:1, 1976, p. 32-37.
    • Paradisi, Gioia, « La costruzione del racconto nel Tristan di Béroul », Parole e temi del romanzo medievale, éd. Anatole Pierre Fuksas, Roma, Viella, 2006, p. 39-66.
    • Pastré, Jean-Marc, « Les mères dans les romans de Tristan », Bien dire et bien aprandre, 16, 1998, p. 203-216.
    • Pastré, Jean-Marc, « Valeurs nocturnes et souterraines de la carrière héroïque dans les romans de Tristan », Remembrances et resveries. Hommage à Jean Batany, éd. Huguette Legros, Denis Hüe, Joël Grisward et Didier Lechat, Orléans, Paradigme (Medievalia, 58), 2006, p. 53-62.
    • Payen, Jean Charles, « Lancelot contre Tristan: la conjuration d'un mythe subversif (réflexions sur l'idéologie romanesque au Moyen Âge) », Mélanges de langue et de littérature médiévales offerts à Pierre Le Gentil, professeur à la Sorbonne, par ses collègues, ses élèves et ses amis, Paris, Société d'édition d'enseignement supérieur et Centre de documentation universitaire, 1973, p. 617-632.
    • Payen, Jean Charles, « Irréalisme et crédibilité dans le Tristan de Béroul », Mélanges Jeanne Wathelet-Willem, éd. Jacques de Caluwé, Liège, Association des romanistes de l'Université de Liège, 1978, p. 464-475.
    • Payen, Jean Charles, « Ordre moral et subversion politique dans le Tristan de Béroul », Mélanges de littérature du Moyen Âge au XXe offerts à Mademoiselle Jeanne Lods, professeur honoraire de littérature médiévale à l'École normal supérieure de jeunes filles, par ses collègues, ses élèves et ses amis, Paris, École normale supérieure de jeunes filles (Collection de l'École normale supérieure de jeunes filles, 10), 1978, t. 1, p. 473-484.
    • Pitts, Brent, « Writing and remembering in Béroul's Roman de Tristan: the role of Ogrin », Tristania, 13:1-2, 1987-1988, p. 1-18.
    • Pitts, Brent A., « The path of memory: imagination and repetition in Beroul's Roman de Tristan », Romance Quarterly, 37:1, 1990, p. 3-17. [AS]
    • Pitts, Brent, « In praise of Tristan: oral composition and epic technique in Béroul's Roman de Tristan », Romance Philology, 46:1, 1992, p. 1-12.
    • Plouzeau, May, « À propos d'un concordancier de Béroul. Remarques sur le traitement par ordinateur d'un texte d'ancien français », Morale pratique et vie quotidienne dans la littérature française du Moyen Âge, Aix-en-Provence, Publications de l'Université de Provence (Senefiance, 1), 1976, p. 139-164.
    • Poirion, Daniel, « Le Tristan de Béroul: récit, légende et mythe », L'information littéraire, 26, 1974, p. 199-207.
    • Pope, Mildred K., « A note on the dialect of Beroul's Tristan and a conjecture », The Modern Language Review, 8:2, 1913, p. 189-192. [Jstor] [IA] [Jstor] DOI: 10.2307/3713106
    • Raynaud de Lage, Guy, « Faut-il attribuer à Béroul tout le Tristan? », Le Moyen Âge, 64, 1958, p. 249-270.
    • Raynaud de Lage, Guy, « Post-scriptum à une étude sur le Tristan de Béroul », Le Moyen Âge, 67, 1961, p. 167-168.
    • Raynaud de Lage, Guy, « Trois notes sur le Tristan de Béroul », Romania, 83, 1962, p. 522-526.
    • Raynaud de Lage, Guy, « Du style de Béroul », Romania, 85, 1964, p. 518-530.
    • Raynaud de Lage, Guy, « Faut-il attribuer à Béroul tout le Tristan? (suite et fin) », Le Moyen Âge, 70, 1964, p. 33-38.
    • Raynaud de Lage, Guy, Les premiers romans français et autres études littéraires et linguistiques, Genève, Droz (Publications romanes et françaises, 138), 1976, xviii + 239 p.
    • Regalado, Nancy Freeman, « Tristan and Renart: two tricksters », L'esprit créateur, 16:1, 1976, p. 30-38.
    • Reid, T. B. W., « On the interpretation of Béroul, Tristan 4223-25 », Romania, 85, 1964, p. 366-367.
    • Reid, T. B. W., « The Tristran of Beroul: one author or two? », The Modern Language Review, 60:3, 1965, p. 352-358. [Jstor] DOI: 10.2307/3720672
    • Reid, T. B. W., « On the text of the Tristan of Béroul », Medieval Miscellany Presented to Eugene Vinaver by Pupils, Colleagues and Friends, éd. F. Whitehead, A. H. Diverrès et F. E. Sutcliffe, Manchester, Manchester University Press; New York, Barnes and Noble, 1965, p. 263-288.
    • Reid, T. B. W., « A further note on the language of Beroul », Romania, 90, 1969, p. 382-390.
    • Reid, T. B. W., The "Tristan" of Beroul: A Textual Commentary, Oxford, Blackwell, 1972, x + 162 p.
    • Reid, T. B. W., « On the text of the Tristran of Béroul », Medieval Manuscripts and Textual Criticism, éd. Christopher Kleinhenz, Chapel Hill, University of North Carolina Press (North Carolina Studies in the Romance Languages and Literatures. Symposia, 4), 1976, p. 245-271.
    • Reiss, Edmund, « Béroul's Tristan and the story of David », Bulletin bibliographique de la Société internationale arthurienne = The Bibliographical Bulletin of the International Arthurian Society, 31, 1979, p. 300-301.
    • Rey-Flaud, Henri, « Teste et chef dans le Tristan de Béroul », Mélanges de philologie romane offerts à Charles Camproux, Montpellier, Centre d'études occitanes de l'Université Paul-Valéry, 1978, t. 1, p. 450-458.
    • Ribard, Jacques, « Le Tristan de Béroul, un monde de l'illusion? », Bibliographical Bulletin of the International Arthurian Society. Bulletin bibliographique de la Société internationale arthurienne, 31, 1979, p. 229-244. [www]
    • Ribard, Jacques, « Pour une interprétation théologique du roman de Tristan de Béroul », Cahiers de civilisation médiévale, 28, 1985, p. 235-242.
    • Ribard, Jacques, « Le Tristan de Béroul, un monde de l'illusion? », Du mythique au mystique: la littérature médiévale et ses symboles, Paris, Champion (Nouvelle bibliothèque du Moyen Âge, 31), 1995, p. 157-173.
    • Ribard, Jacques, « Le regard et la parole dans le Tristan de Béroul », Remembrances et resveries. Hommage à Jean Batany, éd. Huguette Legros, Denis Hüe, Joël Grisward et Didier Lechat, Orléans, Paradigme (Medievalia, 58), 2006, p. 63-67.
    • Rigolot, François, « Valeur figurative du vêtement dans le Tristan de Béroul », Cahiers de civilisation médiévale, 10, 1967, p. 447-453.
    • Robson, C. A., « The technique of symmetrical composition in medieval narrative poetry », Studies in Medieval French Presented to Alfred Ewert in Honour of his Seventeenth Birthday, Oxford, Clarendon Press, 1961, p. 26-75.
    • Robson, C. A., « Quatrains and passages of eight lines in Beroul: some stylistic and linguistic aspects », History and Structure of French: Essays in the Honour of Professor T. B. W. Reid, éd. F. J. Barnett, A. D. Crow, C. A. Robson, W. Rothwell et S. Ullmann, Oxford, Blackwell, 1972, p. 171-201.
    • Roques, Mario, « L'ancien français enaines et le v. 1678 du Tristan de Béroul », Romania, 69, 1946-1947, p. 534-540. [Pers] DOI: 10.3406/roma.1946.6997
    • Ruby, Christine, « Bérol ou Béroul », Dictionnaire des lettres françaises: le Moyen Âge, éd. Geneviève Hasenohr et Michel Zink, Paris, Fayard, 1992, p. 163-164.
      Réimpr.: Paris, Fayard (La Pochothèque), 1994.
    • Sargent-Baur, Barbara Nelson, « Between fabliau and romance: love and rivalry in Béroul's Tristan », Romania, 105, 1984, p. 292-311.
    • Sargent-Baur, Barbara Nelson, « Truth, half-truth, untruth: Béroul's telling of the Tristan story », The Craft of Fiction: Essays in Medieval Poetics, éd. Leigh A. Arrathoon, Rochester, Solaris, 1984, p. 393-421.
    • Sargent-Baur, Barbara Nelson, « La dimension morale dans le Roman de Tristan de Béroul », Cahiers de civilisation médiévale, 31, 1988, p. 49-56.
    • Sargent-Baur, Barbara N., « L'hiver et l'été dans l'oeuvre de François Villon », "Pour acquerir honneur et pris". Mélanges de moyen français offerts à Giuseppe Di Stefano, éd. Maria Colombo Timelli et Claudio Galderisi, Montréal, CERES, 2004, p. 339-344.
    • Sayers, William, « "Governal ert en un esqoi": a note on Beroul's Roman de Tristan », Romance Quarterly, 44:4, 1997, p. 195-199. [AS]
    • Sayers, William, « Some problems of technical vocabulary in the Tristan corpus: archery (Béroul), seafaring (Thomas) », Tristania, 22, 2003, p. 1-21.
    • Simpson, James R., « Dogging Cornwall's "secret freaks": Béroul on the limits of European orthodoxy », Heresy and the Making of European Culture: Medieval and Modern Perspectives, éd. Andrew Roach et James R. Simpson, Farnham, Ashgate, 2013, p. 207-235.
    • Skårup, Povl, « Forholdet mellem Tristanromanerne », Publications de l'Institut d'études romanes, Université d'Århus, 27, 1976, p. 19-24.
    • Starkey, Kathryn, « Tristan slippers: an image of adultery or a symbol of marriage? », Medieval Fabrications: Dress, Textiles, Clothwork, and Other Cultural Imaginings, éd. Jane E. Burns, New York et Basingstoke, Palgrave Macmillan (The New Middle Ages), 2004, p. 19-34 et 214-215.
    • Sticca, Sandro, « Christian ethics and courtly doctrine in Béroul's Tristan et Iseut », Classica et Mediaevalia, 26, 1968, p. 223-248.
    • Sticca, Sandro, « The poet's personna in Béroul's Tristan et Iseut », Historical and Literary Perspectives: Essays and Studies in Honor of Albert Douglas Menut, éd. Sandro Sticca, [Lawrence (Kansas)], Coronado Press, 1973, p. 17-36.
    • Stone, Donald, Jr., « Realism and the real Béroul », L'esprit créateur, 5, 1965, p. 219-227.
    • Stone, Donald, Jr., « El realismo y el Béroul real », Anuario de estudios medievales, 3, 1966, p. 457-463.
    • Subrenat, Jean, « Sur le climat social, moral et religieux du Tristan de Béroul », Le Moyen Âge, 82, 1976, p. 219-261.
    • Szabics, Imre, « La fonction rhétorique de la répétition dans le Roman de Tristan de Béroul », Annales Universitatis scientiarum Budapestinensis de Rolando Eötvös Nominatae. Sectio Philologica Moderna, 40, 1980, p. 137-146.
    • Tanase, Gabriela, « La parole rebelle: Bel mentir dans le Tristan de Béroul et Le roman de Renart », La figure du rebelle dans la littérature de langue française, Revue Frontenac Review, 16-17, 2003, p. 12-25.
    • Tanquerey, F. J., « Notes sur le texte du Roman de Tristan de Béroul », Romania, 56, 1930, p. 114-122. [Pers] [Gall] DOI: 10.3406/roma.1930.3976
    • Tobler, Adolf, « Zu Murets Ausgabe von Berouls Tristan », Zeitschrift für romanische Philologie, 30, 1906, p. 741-745. [GB] [Gall] [IA]
      Compte rendu de:
        Le roman de Tristan par Béroul et un anonyme, poème du XIIe siècle publié par Ernest Muret, Paris, Firmin Didot (Société des anciens textes français), 1903, lxxx + 256 p. [Gall] [IA]
    • Van Coolput, C.-A., « Le roi Marc dans le Tristan de Béroul », Le Moyen Âge, 84, 1978, p. 35-51.
    • Vàrvaro, Alberto, Il "Roman de Tristran" di Béroul, Torino, Bottega d'Erasmo (Studi di filologia moderna, nuova serie, 3), 1963, 268 p.
      Comptes rendus: J. Frappier, dans Cahiers de civilisation médiévale, 7, 1964, p. 353-359. — M. D. Legge, dans Medium Ævum, 34, 1965, p. 55-58. — J. C. Payen, dans Le Moyen Âge, 71, 1965, p. 600-607. — R. Hitze, dans Romanische Forschungen, 80, 1968, p. 177-181. — J. Ferrante, dans Romance Philology, 24, 1970-1971, p. 651-656.
      Traduction:
      • Beroul's Romance of Tristran, translated by John C. Barnes, Manchester, Manchester University Press; New York, Barnes and Noble Books, 1972, vii + 219 p.
        Comptes rendus: T. B. W. Reid, dans French Studies, 27, 1973, p. 317-318. — R. Anderson, dans The Modern Language Review, 70, 1975, p. 880-881.
    • Varvaro, Alberto, « La teoria dell'archetipo tristaniano », Romania, 88, 1967, p. 13-58.
    • Varvaro, Alberto, « L'utilizzazione letteraria di motivi della narrazione popolare nei romanzi di Tristano », Mélanges de langue et de littérature du Moyen Âge et de la Renaissance offerts à Jean Frappier, professeur à la Sorbonne, par ses collègues, ses élèves et ses amis, éd. Jean Charles Payen et Claude Régnier, Genève, Droz (Publications romanes et françaises, 112), 1970, t. 2, p. 1057-1075.
    • Varvaro, Alberto, « Il Tristan di Béroul, quarant'anni dopo », Medioevo romanzo, 25, 2001, p. 312-346.
    • Vinaver, Eugène, « Pour le commentaire du vers 1650 du Tristan de Béroul », Studies in Medieval French Presented to Alfred Ewert in Honour of his Seventeenth Birthday, Oxford, Clarendon Press, 1961, p. 90-95.
    • Vinaver, Eugène, « La forêt de Morois », Cahiers de civilisation médiévale, 11, 1968, p. 1-13. [Pers] [Acad] DOI: 10.3406/ccmed.1968.1434
    • Vinaver, Eugene, « Remarques sur quelques vers de Béroul», Studies in Medieval Literature and Languages in Memory of Frederick Whitehead, éd. William Rothwell et al., Manchester, Manchester University Press, 1973, p. 341-352.
    • Walter, Philippe, « Orion et Tristan ou la sémantique des étoiles » Le soleil, la lune et les étoiles au Moyen Âge, Aix-en-Provence, Université de Provence (Senefiance, 13), 1983, p. 437-449.
    • Walter, Philippe, « La tête coupée du Morrois (Béroul, v. 1658-1749) », De l'aventure épique à l'aventure romanesque. Mélanges offerts à André de Mandach par ses amis, collègues et élèves, éd. Jacques Chocheyras, Bern, Lang, 1997, p. 245-255.
    • Walter, Philippe, Le gant de verre: le mythe de Tristan et Yseut, La Gacilly, Artus, 1990, 339 p.
    • Walter, Philippe, Tristan et Yseut. Le porcher et la truie, Paris, Imago, 2006, 290 p.
    • Weston, Jessie L., « A hitherto unconsidered aspect of the Round Table », Mélanges de philologie romane et d'histoire littéraire offerts à M. Maurice Wilmotte, professeur à l'Université de Liège, à l'occasion de son 25e anniversaire d'enseignement, accompagné de fac-similés et d'un portrait, Paris, Champion, 1910, t. 2, p. 883-894. [HT] [IA: t. 1, t. 2]
      Compte rendu: Mario Roques, F. Rechnitz, L. Foulet et E. Faral, dans Romania, 39, 1910, p. 588-597. [Pers] [Gall] [IA] [HT]
    • Whitehead, Frederick, « Tristan and Isolt in the forest of Morrois », Studies in French Language and Mediaeval Literature Presented to Mildred K. Pope by Pupils, Colleagues and Friends, Manchester, Manchester University Press (Publications of the University of Manchester, 268), 1939, p. 393-400.
    • Whitteridge, Gweneth, « The date of the Tristan of Beroul », Medium Ævum, 28:3, 1959, p. 167-171. [Jstor] DOI: 10.2307/43626815
    • Whitteridge, Gweneth, « The Tristan of Béroul », Medieval Miscellany Presented to Eugene Vinaver by Pupils, Colleagues and Friends, éd. F. Whitehead, A. H. Diverrès et F. E. Sutcliffe, Manchester, Manchester University Press; New York, Barnes and Noble, 1965, p. 337-356.
    • Wiesmann-Wiedemann, Friederike, « From victim to villain: king Mark », The Expansion and Transformations of Courtly Literature, éd. Nathaniel B. Smith et Joseph T. Snow, Athens, University of Georgia Press, 1980, p. 49-68.
    • Williams, F. M., « Notes on the Tristan romance », Arthuriana, 2, 1930, p. 36-43.
    • Wind, Bartina, « Éléments courtois dans Béroul et dans Thomas », Romance Philology, 14:1, 1960-1961, p. 1-13.
    • Woledge, B., « A rare word in Beroul: traallier 'hunting-dog' », French Studies, 10:2, 1956, p. 154-159. [OJ] DOI: 10.1093/fs/X.2.154
    • York, Ernest C., « Isolt's trial in Béroul and La folie Tristan d'Oxford », Mediaevalia et Humanistica, n. s., 6, 1975, p. 157-161.
    Répertoires bibliographiques
    • Bossuat, Robert, Manuel bibliographique de la littérature française du Moyen Âge, Melun, Librairie d'Argences (Bibliothèque elzévirienne. Nouvelle série. Études et documents), 1951, xxxiv + 638 p. (ici p. 154-155, nos 1641-1649)
      Dictionnaires: DEAF Boss
    • Deschaux, Robert, « Béroul, Le roman de Tristan », Recherches et travaux, 10, 1974, p. 6-10.
    • Vielliard, Françoise, et Jacques Monfrin, Manuel bibliographique de la littérature française du Moyen Âge de Robert Bossuat. Troisième supplément (1960-1980), Paris, Centre national de la recherche scientifique, 1986-1991, 2 t., xii + 1136 p. (ici t. 1, p. 281-289, nos 3005-3106bis)
      Dictionnaires: DEAF Boss2
      Compte rendu: T. 1: Geneviève Hasenohr, dans Bibliothèque de l'École des chartes, 146:1, 1988, p. 194-195. [Pers]
Rédaction: Laurent Brun
Compléments: Em Angevaare, Susana G. Artal, Paolo Gresti, Anne Martineau, Serena Modena et James R. Simpson
Dernière mise à jour: 11 novembre 2017