Creative Commons License
Cette notice est mise à disposition en vertu d'un contrat Creative Commons.
logo arlima

Jenin filz de rien

Bibliographie

Titre:Farce nouvelle tres bonne et fort joyeuse de Jenin filz de rien, a quatre personnaiges, c'est assavoir la mere et Jenin, son filz, le prestre et ung devin (rec. de Londres); Jenin fils de rien (trad. mod.)
Date:Imprimé vers 1550
Langue:Français
Genre:Farce
Forme:465 vers octosyllabiques à rimes plates
Contenu: 
Incipit:La mère commence.
Quand je considere à mon filz
par mon serment, je suis bien aise:
benoist soit l'heure que le fis,
quant je considere à mon filz!...
Explicit:... que je ne suis filz de personne.
Je suis a qui le plus me donne.
Plusieurs sont à moy ressemblan[s];
je suis comment les Allemans.
Cy fine la farce de Jenin filz de rien.
Manuscrits
Éditions anciennes
  1. Farce nouvelle tres bonne et fort joyeuse de Jenin filz de rien a quatre personnaiges, c'est assavoir la mere et Jenin, son filz, le prestre et ung devin, Lyon, feu Barnabé Chaussard, [1550?].
    Exemplaire: London, British Library, C.20.e.13.(20.)
Éditions modernes
  • Ancien théâtre françois ou collection des ouvrages dramatiques les plus remarquables depuis les mystères jusqu'à Corneille, publié avec des notes et éclaircissements par M. Viollet le Duc, Paris, Jannet, 1854-1857, 10 t. (ici t. 1, p. 351-371) [IA: t. 1, t. 2, t. 3, t. 4, t. 5, t. 6, t. 7, t. 8, t. 9, t. 10]
  • Le Recueil du British Museum, fac-similé des soixante-quatre pièces de l'original, introduction de Halina Lewicka, Genève, Slatkine reprints, 1970, n° 20.
  • Recueil de farces (1450-1550), éd. André Tissier, Genève, Droz (Textes littéraires français), 1995, t. 3, p. 273-328, n° 18.
Traductions modernes
  • en français:
    • Farces françaises de la fin du Moyen Âge, trad. André Tissier, Genève, Droz (Textes littéraires français), 1999, t. 1, p. 319-335.
Études
  • Angeli, Giovanna, « Persuasion absurde et manque d'identité dans le théâtre comique de la fin du Moyen Âge », La langue, le texte, le jeu: perspectives sur le théâtre médiéval. Actes du colloque international Université McGill, Montréal 2-4 octobre 1986, éd. Giuseppe Di Stefano et Rose M. Bidler, Montréal, Ceres, 1986, p. 1-17.
  • Bowen, Barbara, Les caractéristiques essentielles de la farce française et leur survivance dans les années 1550-1620, Urbana, University of Illinois Press (Illinois Studies in Language and Literature, 53), 1964, 220 p., ici p. 60-63.
  • DuBruck, Edelgard E., « Serious elements in medieval French farces: a new dimension », Fifteenth Century Studies, 35, 2010, p. 23-32.
  • Faivre, Bernard, Répertoire des farces françaises des origines à Tabarin, Paris, Imprimerie nationale (Le spectateur français), 1993, 571 p., ici p. 216-217, n° 80.
  • Glaser, Nina, « Fils de rien », MLN, 111:4, 1996, p. 709-721. [Jstor]
  • Greub, Yan, Les mots régionaux dans les farces françaises. Étude lexicologique sur le Recueil Tissier (1450-1550), Strasbourg, Société de linguistique romane (Bibliothèque de linguistique romane, 2), 2003, ix + 403 p. + 1 CD-ROM. (ici p. 268)
    Comptes rendus: Marcello Barbato, dans Revue critique de philologie romane, 4-5, 2003-2004, p. 262-282. (avec réponse de Y. Greub) — R. M. Bidler, dans Le moyen Français, 54, 2004, p. 199. — F. Duval, dans Vox romanica, 63, 2004, p. 342-344. — T. Matsumura, dans Revue de linguistique romane, 68, 2004, 598-618. — Matsumura, Takeshi, « Notes sur quelques régionalismes dans des farces françaises », "Pour acquerir honneur et pris". Mélanges de moyen français offerts à Giuseppe Di Stefano, éd. Maria Colombo Timelli et Claudio Galderisi, Montréal, CERES, 2004, p. 403-407. — F. Vielliard, dans Bibliothèque de l'École des chartes, 162, 2004, p. 617-619. — J. Koopmans, dans French Studies, 59, 2005, p. 229-230. — Anthony Lodge, dans Journal of French Language Studies, 15:1, 2005, p. 103-105. — R. Martin, dans Romania, 123, 2005, p. 536-539. — M. Paquant, dans Bibliothèque d'Humanisme et Renaissance, 67, 2005, p. 529-531. — M. R. Bastardas i Rufat, dans Estudis romanics, 28, 2006, 432-434. — J. Koopmans, European Medieval Drama, 10, 2006, p. 238-239. — V. Mecking, dans Le français préclassique, 9, 2006, p. 257-258. — J. Chaurand, dans Le français moderne, 74, 2006, p. 243-246. — Claude Poirier, dans Romanische Forschungen, 119:1, 2007, p. 124-126.
  • Julleville, L. Petit de, Répertoire du théâtre comique en France au Moyen-Âge, Paris, Cerf, 1886, vi + 409 p. (ici p. 150, no 121) [Gall] [GB] [IA]
    Réimpression:
    • Genève, Slatkine Reprints, 1967
  • Maxwell, Ian, French Farces and John Heywood, Melbourne and London, Melbourne University Press et Oxford University Press, 1946, 175 p., ici p. 110-111.
  • Mazouer, Charles, Le personnage du naïf dans le théâtre comique du Moyen Âge à Marivaux, Paris, Klincksieck (Bibliothèque française et romane. Série C: Études littéraires, 76), 1979, 357 p., ici p. 48-49.
  • Rey-Flaud, Bernadette, La farce ou la machine à rire. Théorie d'un genre dramatique, 1450–1550, Genève, Droz (Publications romanes et françaises, 167), 1984, 329 p.
Rédaction: Françoise Rainville
Dernière mise à jour: 8 août 2014