Creative Commons License
Cette notice est mise à disposition en vertu d'un contrat Creative Commons.
logo arlima

Le cycle de Huon de Bordeaux

Dans les trois manuscrits conservant la version décasyllabique d'Huon de Bordeaux (Turin, L. II. 14 [T]; Paris, BnF, fr. 22555 [P]; Tours, 936 [M]), on retrouve une série de chansons de geste formant un petit cycle consacré à Huon de Bordeaux, partant d'Aubéron, roi des fées, jusqu'à leur petite-fille Olive.

Dans le manuscrit T, le plus complet des trois, le cycle se présente ainsi:

Dans le manuscrit BnF, fr. 1451 (R), le même cycle se présente en alexandrins mais sous une forme relativement abrégée:

Esclarmonde et Clarisse présentent des versions plus courtes que dans leur version décasyllabique tandis qu'Yde et Olive n'est que mentionnée et Godin ne l'est pas du tout.

Dans le manuscrit P, Huon de Bordeaux est suivi d'une brève continuation en trois épisodes, qui n'apparaît dans aucun autre manuscrit.

Bibliographie générale

Répertoires bibliographiques
Études
  • Suard, François, « Le cycle en vers de Huon de Bordeaux: étude des relations entre les trois témoins français », La chanson de geste et le mythe carolingien. Mélanges René Louis publiés par ses collègues, ses amis et ses élèves à l'occasion de son 75e anniversaire, Saint-Père-sous-Vézelay, Musée archéologique régional, 1982, t. 2, p. 1035-1050.
  • Subrenat, Jean, « D'étranges machines étrangères dans le cycle de Huon de Bordeaux », De l'étranger à l'étranger, ou la conjointure de la merveille, Aix-en-Provence, Publications de l'Université de Provence (Senefiance, 25), 1988, p. 464-480.
  • Vallecalle, Jean-Claude, « Remarques sur le cycle en vers de Huon de Bordeaux », Plaist vos oïr bone cançon vallant? Mélanges offerts à François Suard, éd. Dominique Boutet, Marie-Madeleine Castellani, Françoise Ferrand et Aimé Petit, Villeneuve d'Ascq, Université Charles de Gaulle-Lille 3 (UL3. Travaux et recherches), 1999, t. 2, p. 927-935.
  • Vallecalle, Jean-Claude, « Le merveilleux dans le cycle de Huon de Bordeaux », Epica e storia: le vie del cavaliere in memoria di Antonio Pasqualino, éd. Mario Gandolfo Giacomarra, Palermo, Associazione per la conservazione delle tradizioni popolari (Gli Archivi di Morgana. Atti e testi, 1), 2005, p. 245-254.
Rédaction: Laurent Brun
Dernière mise à jour: 2 décembre 2017