Creative Commons License
Cette notice est mise à disposition en vertu d'un contrat Creative Commons.
logo arlima

Hugues de Mâcon

Hugo Matisconensis

Biographie

Milieu du XIIIe siècle

On ne sait rien de la vie de Hugues de Macôn.

Bibliographie

  1. Gesta militum memorabilibus

    Titre: 
    Date:Le commentaire de Gui de Grana qui accompagne le texte dit que l'œuvre fut écrite par magister Hugo vers 1245. Effectivement, les allusions et réminiscences qui s'y trouvent indiquent une date de rédaction aux environs du milieu du XIIIe siècle.
    Langue:Latin
    Genre: 
    Forme:6000 vers (distiques élégiaques)
    Contenu:Poème chevaleresque où tournois, combats, amours, voyages en pays lointains à propos de croisade ou sur la trace d'autres aventures, pirates, princesses lointaines, géants ravisseurs de pucelles se suivent sans trop s'entrelacer. Malgré le titre qui se veut un souvenir du recueil de Valère Maxime, et le fait qu'il est comme lui divisé en neuf livres, ces neufs contes en distiques élégiaques ne ressemblent guère aux anecdotes historiques de l'auteur romain. Il utilise les matériaux narratifs profanes contemporains avec des motifs que l'on retrouve dans le roman, chez Hue de Rotelande ou Renaut de Beaujeu, dans le Chevalier au Cygne ou le Chevalier au barisel, mais également chez Gautier Map, chez Étienne de Bourbon et plus rarement chez Jacques de Vitry ou Eudes de Cheriton.
    Incipit:Solis spirat odor, menti calor incidit, uror
    fontis amore meri, cuius amena sequor.
    Fons nitet illimis: Phebi de rore, papillis
    Palladis exoritur, unde profunda patet.
    Septem germane ludunt ibi, voce canora
    syrenant, proprium queque fatetur opus.
    Hec elementa docet, hec disputat, illa perorat,
    hec numerat, canit hec, hec metrat, astrat ea...
    Explicit:... Est Pater, est Genitus, est almus Spiritus: unum
    esse sibi deitas, substantia sola, potestas
    unica: fine carent principioque simul.
    Est Pater eternus, eternus Filius, almus
    Spiritus eternus; nam fuit, est et erit.
    Sic sunt tres et idem; fit eis communis honestas,
    communis virtus, gloria, pax et honos.
    Ex illis fluit omne bonum ; si quid bonitatis
    hic emanat, eis gracia detur! amen.
    Manuscrits
    1. Paris, Bibliothèque Sainte-Geneviève, 3196
    2. Troyes, Bibliothèque municipale, 906
    3. Troyes, Bibliothèque municipale, 2139
    Éditions modernes
    • Die Gesta militum des Hugo von Macôn. Ein bisher unbekanntes Werk der Erzählliteratur des Hochmittelalters, herausgegeben von E. Könsgen, Leiden, New York, København et Köln, Brill (Mittellateinische Studien und Texte, 18:1-2), 1990.
      Comptes rendus: Pascale Bourgain, dans Bibliothèque de l'École des chartes, 149, 1991, p. 451–453. — Wolfgang Maaz, dans Fabula, 33, 1992, p. 146–149. — Christopher J. McDonough, dans Mittellateinisches Jahrbuch, 28, 1993, p. 186–193.
    Traductions modernes
    Études
    • Harthun, Karoline, Aventure und Askese. Die "Gesta militum" des Hugo von Mâcon, Hildesheim, Weidmann (Spolia Berolinensia, 25), 2005, 386 p.
    • Könsgen, Ewald, « Hugo von Mâcon », Lexikon des Mittelalters, t. 5, 1991, p. 172-173.
    • Pastré, Jean-Marc, « Une nouvelle version des Tresces et du chainse ou l'utilisation des fabliaux dans les Gesta militum de Hugues de Mâcon », Reinardus, 7, 1994, p. 103–112.
Rédaction: Serena Modena
Dernière mise à jour: 12 août 2014