Creative Commons License
Cette notice est mise à disposition en vertu d'un contrat Creative Commons.
logo arlima

Lapidaire

Liste des lapidaires

Bibliographie générale

Répertoires bibliographiques
  • Bossuat, Robert, Manuel bibliographique de la littérature française du Moyen Âge, Melun, Librairie d'Argences (Bibliothèque elzévirienne. Nouvelle série. Études et documents), 1951, xxxiv + 638 p. (ici p. 269-270, nos 2886-2902)
    Dictionnaires: DEAF Boss
Recueils
  • Popular Treatises on Science Written During the Middle Ages in Anglo-Saxon, Anglo-Norman and English. Edited from the Original Manuscripts by Thomas Wright, London, Historical Society of Science, 1841, xvi + 140 p. [GB] [IA]
  • Anglo-Norman Lapidaries, éd. Paul Studer et Joan Evans, Paris, Champion, 1924, xx + 404 p. + [2] f. de pl. — Réimpr.: Genève, Slatkine, 1976.
Généralités
  • sur les lapidaires allemands:

    • Di Venosa, Elena, Die deutschen Steinbücher des Mittelalters: magische und medizinische Einblicke in die Welt der Steine, Göppingen, Kümmerle (Göppinger Arbeiten zur Germanistik, 714), 2005, 138 p.
  • sur les lapidaires français:

    • Fery-Hue, Françoise, « Lapidaires », Dictionnaire des lettres françaises: le Moyen Âge, éd. Geneviève Hasenohr et Michel Zink, Paris, Fayard, 1992, p. 917-919.
      Réimpr.: Paris, Fayard (La Pochothèque), 1994.
    • Gontero-Lauze, Valérie, Sagesses minérales. Médecine et magie des pierres précieuses au Moyen Âge, Paris, Classiques Garnier (Sagesse du Moyen Âge), 2010, 316 p.
      Compte rendu: Esther Ouellet, « "E a celuy ky le porte rend salu et acrest beauté": gemmes vertueuses et recettes pharmaco-magiques au Moyen Âge », Acta fabula, 11:8, Éditions, rééditions, traductions, 2010, s. p. [www]
    • Gontero-Lauze, Valérie, « "La pierre est sainte et mort het". La pierre diadice dans les lapidaires médiévaux », La mort dans la littérature française du Moyen Âge, éd. Jean-François Kosta-Théfaine, Villers-Cotterêts, Ressouvenances, 2013, p. 429-444.
    • Meyer, Paul, « Les plus anciens lapidaires français », Romania, 38, 1909, p. 44-70, 254-285 et 481-552. [Pers] [Gallica] [IA] [HT] DOI: 10.3406/roma.1909.5049 10.3406/roma.1909.5065 10.3406/roma.1909.5084
    • Les lapidaires français du Moyen Âge des XIIe, XIIIe et XIVe siècles, réunis, classés et publiés accompagnés de préfaces, de tables et d'un glossaire par Léopold Pannier, avec une notice préliminaire par Gaston Paris, Paris, Vieweg (Bibliothèque de l'École des hautes études, 52), 1882, [v] + xi + 342 p. [Gall] [GB] [IA]
      Réimpression:
      • Genève, Slatkine Reprints, 1973
    • Roy, Bruno, « Cristals est glace endurcie par molt d'ans », Le nombre du temps en hommage à Paul Zumthor, éd. Emmanuèle Baumgartner, Giuseppe Di Stefano, Françoise Ferrand, Serge Lusignan, Christiane Marchello-Nizia et Michèle Perret, Paris, Champion (Nouvelle bibliothèque du Moyen Âge, 12), 1988, p. 255-261.
  • sur les lapidaires italiens:

    • Giordano, Carlo, « Un lapidario in volgare del sec. XV », Studii dedicati a Francesco Torraca nel XXXVI anniversario della sua laurea, Napoli, Perrella, 1912, p. 65-80. [HT] [IA]
Rédaction: Laurent Brun
Dernière mise à jour: 9 février 2016